Politique

Macron annonce pour 2020 un revenu universel... pas si universel

Par I Publié le 13 Septembre 2018

Dans le cadre de son plan de lutte contre la pauvreté, Emmanuel Macron a annoncé ce jeudi 13 septembre une mesure inattendue : un "revenu d'activité universel", qui fera l'objet d'une loi prévue pour 2020. Le décryptage de notre éditorialiste politique.


Le "revenu universel d'activité" annoncé par Emmanuel Macron pour 2020 sera soumis à de nombreuses conditions (Crédits : DR)
Le "revenu universel d'activité" annoncé par Emmanuel Macron pour 2020 sera soumis à de nombreuses conditions (Crédits : DR)
En présentant au Musée de l’Homme, à Paris, son plan de lutte contre la pauvreté, Emmanuel Macron a créé la surprise en annonçant une loi en 2020 pour créer un "revenu universel d’activité qui fusionne le plus grand nombre possible de prestations et dont l’État sera entièrement responsable".
 
Cette fusion des prestations était réclamée par de nombreuses associations qui soulignent que, bien souvent, les plus démunis ne perçoivent pas toutes le aides auxquelles ils ont droit, du fait de démarches compliquées à mener. Certains voient là une première étape vers la création d’un vrai revenu universel (ou revenu de base).

Sauf que de vrai revenu universel il n'y aura pas. Le président a précisé qu’en contrepartie "d’un droit à être aidé et accompagné… nous veillerons à ce que les devoirs soient respectés" par les bénéficiaires... Restera à connaître ces droits et devoirs.

Réactions immédiates

Emmanuel Macron a tenu à lever toute ambiguïté : "Je n’ai jamais cru à un revenu universel sans condition", a-t-il ajouté, dans une allusion à la mesure phare portée par le candidat socialiste à la Présidentielle, (aujourd’hui Génération.s) Benoit Hamon.
 
Peu après, la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn a précisé que ce "revenu universel d’activité", ne recèle "aucune intention cachée de remettre en cause certains droits", notamment "les aides monétaires qui augmenteront encore".
 
L’annonce présidentielle a déjà provoqué de nombreuses réactions. Si Matthieu Orphelin, député LREM proche de Nicolas Hulot assure que ces mesures "vont clairement dans le bon sens et arrivent au bon moment pour réaffirmer notre ambition de solidarité", Eric Ciotti, député LR s’insurge : "Quelle démagogie irresponsable ! Le revenu universel revient à payer tout le monde à ne rien faire. Hamon en rêvait, Macron l’a fait !"…













Newsletter : recevez chaque semaine
une sélection de nos meilleurs articles


wedemain.fr sur votre mobile