Société-Économie

Maxime de Rostolan : "Le festival L'An Zéro aura bien lieu dans la Creuse"

Maxime de Rostolan était l’invité de la dernière conférence-débat de We Demain "Un Verre Avec". Il revient sur la création du mouvement éco-citoyen La Bascule et sur le festival L’An Zéro, qui aura lieu à la fin du mois d'août. Rencontre.

Par I Publié le 16 Juillet 2019


Interview de Maxime de Rostolan et Seymour Guyot-Reeb, membre de La Bascule. (Crédit : We Demain)
Interview de Maxime de Rostolan et Seymour Guyot-Reeb, membre de La Bascule. (Crédit : We Demain)
L’An Zéro aura bien lieu et approche à grand pas. Tel est le nom du festival organisé du 30 août au 1er septembre par La Bascule, mouvement de lobbying éco-citoyen initié par Maxime de Rostolan en février dernier. Un mouvement qui entend accélérer la transition écologique et sociale.

Au programme de ce rassemblement estival, des conférences, des ateliers et de nombreux invités tels que Nicolas HulotDamien Carême ou encore Marie Toussaint.
   
Maxime de Rostolan, également fondateur de Fermes d’Avenir et de Blue Bees, était l'invité de la dernière soirée-débat Un Verre Avec organisée par We Demain, accompagné de Seymour Guyot-Reeb, ingénieur de 26 ans et membre du mouvement.

L'occasion de revenir sur les ambitions de La Bascule, qui compte aujourd'hui 80 membres fixes ainsi qu'une trentaine de cellules locales dans toute la France. Et sur les contretemps rencontrés dans l'organisation du festival. Alors que l'An Zéro devait initialement avoir lieu sur le plateau de Millevaches, en Creuse, un petit groupe d'habitants de la région s'est opposé à sa tenue. Il est finalement maintenu, mais se tiendra à quelques kilomètres, à l'aérodrome de Guéret. Rencontre.













Newsletter : recevez chaque semaine
une sélection de nos meilleurs articles



wedemain.fr sur votre mobile