Connectez-vous S'inscrire
We Demain, une revue pour changer d'époque
Assureur partenaire de We Demain

Mer du Nord : une île artificielle pour alimenter 80 millions d'Européens en énergie verte

Par I Publié le 17 Mars 2017

Deux entreprises européennes ont dévoilé leurs plans pour construire une immense île artificielle en pleine Mer du Nord, où un parc d’éoliennes pourrait approvisionner en énergie renouvelable 80 millions de personnes.


une île artificielle pourrait fournir de l’énergie verte à 80 millions de personnes (Crédit : TenneT)
une île artificielle pourrait fournir de l’énergie verte à 80 millions de personnes (Crédit : TenneT)
Construire une île artificielle de 6 km2, en pleine Mer du Nord, dédiée à la production d’énergie renouvelable : c’est le projet de deux sociétés européennes. TenneT, groupe germano-hollandaise, et Energinet, entreprise danoise, ont dévoilé les plans de cette unité de production d'énergie verte en janvier dernier.

L’île pourrait fournir de l’électricité à six pays d’Europe (Crédit: Energinet)
L’île pourrait fournir de l’électricité à six pays d’Europe (Crédit: Energinet)
Équipée de panneaux solaires et entourée de 7 000 éoliennes, l'île devrait accueillir un port et une piste d’atterrissage.

Les deux entreprises énergétiques veulent installer cette centrale électrique polyvalente sur Dogger Bank, un banc de sable situé dans une zone peu profonde à 100 kilomètres des côtes britanniques.

Selon les estimations d’Energinet, l’île pourrait fournir de l’électricité à 80 millions de personnes, en étant reliée aux réseaux électriques de six pays d’Europe : la Grande-Bretagne, la Belgique, le Danemark, l'Allemagne, les Pays-Bas et la Norvège.

"Ce projet peut apporter une contribution significative à l’offre d’électricité renouvelable en Europe du Nord", a déclaré Mel Kroon, le directeur général de TenneT, à The Independant.
 
Sans tenir compte des dépenses nécessaires pour ériger notamment les 7 000 éoliennes,  la construction des fondations de l’île devrait s'élever à 1,2 milliard d'euros, rapporte le Copenhagen Post.

Le projet devrait voir le jour d’ici 2050, le temps pour TenneT et Energinet de trouver des partenaires et des financements. Mais aussi de convaincre les pays concernés...

Sources : The independant





Réservé aux abonnés du site.
Accédez à l'intégralité du n°16 de la revue WE DEMAIN

Pas encore abonné ?
Inscrivez-vous gratuitement !





WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE