Planète

Nantes, Metz, Poitiers, Brest… Quelles sont les villes les plus vertes de France ?

Par I Publié le 4 Février 2020

Depuis 2014, l’Observatoire des villes vertes publie tous les trois ans un Palmarès des villes les plus végétalisées de France. Voici le classement de 2020. Votre ville en fait-elle partie ?


Poitiers, en troisième position du Palmarès en terme de Patrimoine Vert. (Crédit : Shutterstock)
Poitiers, en troisième position du Palmarès en terme de Patrimoine Vert. (Crédit : Shutterstock)
Densité des espaces verts, protection de la biodiversité, budget alloué à la végétalisation… Autant de critères qui rentrent en compte dans le palmarès des villes vertes françaises, publié tous les trois ans par l’Observatoire des villes vertes, qui réunit l'Union nationale des entreprises du paysage et Hortis, l'association regroupant les responsables de la nature en ville.
 
Si Strasbourg, qui occupait la troisième place lors du dernier palmarès de 2017, n’apparaît plus dans le classement des 10 villes les plus vertes en 2020, Angers et Nantes conservent leurs première et deuxième place. C’est Metz, absente du classement il y a trois ans, qui se hisse à la troisième place. À la suite du trio de tête : Amiens, Lyon, Poitiers, Rennes, Caen, Nancy et Brest.
     
"Nous collectons et évaluons les données de plus de 25 grands indicateurs pour chaque ville : valorisation du patrimoine vert, protection de la biodiversité, actions de pédagogie autour du végétal, méthodes d’entretien respectueuses de l’environnement... Ce nouveau Palmarès a d’ailleurs révélé une diversité croissante des initiatives portées et des acteurs impliqués", explique Jean-Pierre Gueneau, Président d’Hortis dans un communiqué.


Plus d'investissements dans les espaces verts

Le palmarès dévoile aussi que l’investissement en faveur des espaces verts des 50 plus grandes villes de France est en légère hausse. En effet, les communes dépensent 76 euros par habitant et par an pour développer les espaces verts, un chiffre qui a augmenté d’1,50 euro par rapport à 2017. C'est la ville de Nantes qui a le plus investi depuis 2017 dans ses chantiers de végétalisation : 41 millions d’euros par an.

En moyenne, la surface par habitant dédiée à ces espaces est de 51m2, soit 3m2 de plus par rapport à il y a trois ans. Aussi, les villes développent leur patrimoine vert, Nice a par exemple planté près de 10 300 arbres depuis 2017.
    
"L’emprise des enjeux climatiques dans l’actualité et l’approche des élections municipales ont accéléré une prise de conscience des élus locaux : celle que le végétal est une solution viable et accessible pour rendre la ville plus agréable et plus forte. Espérons qu’il s’agisse du prélude à des actions fortes et engagées", alerte Laurent Bizot, Président de l’Unep – Les Entreprises du Paysage.
   

La végétalisation des villes

Les villes s’engagent aussi en proposant aux citoyens de participer à la végétalisation de leur territoire. Près de trois quarts des plus grandes villes françaises délivrent des permis de végétaliser qui permettent aux habitants de s’approprier des petits bouts de l'espace public : installer des bacs de plantes, semer sur les trottoirs, faire pousser des fleurs au pied des arbres… 
   
Par exemple, la ville de Tourcoing a lancé l’opération "Vert en ville" et propose à ses habitants de végétaliser leurs murs en fournissant les plantes adaptées au milieu urbain.
   
Le développement de la nature en ville est ainsi un moyen d’y préserver la biodiversité, notamment grâce à l’interdiction, depuis 2017, d’utiliser des produits phytopharmaceutiques. Depuis, des alternatives ont été mises en place : par exemple, 68 % des villes font pâturer des animaux pour entretenir les espaces verts. C’est presque deux fois plus qu’il y a deux ans !
   
"La végétalisation des grandes et moyennes villes de France est devenue un enjeu économique, sanitaire et sociétal crucial pour nos territoires ! Or, à l’approche des élections municipales, nous souhaitons rappeler que les budgets consacrés aux espaces verts ne sont toujours pas à la hauteur de ces enjeux", commente Laurent Bizot, Président de l’Unep. 
     
Des efforts restent à fournir. Vous aussi vous pouvez agir et proposer vos idées à vos élus en vue des élections municipales grâce à la plateforme "Vos idées vertes"











Newsletter : recevez chaque semaine
une sélection de nos meilleurs articles


    Aucun événement à cette date.

wedemain.fr sur votre mobile