Connectez-vous S'inscrire

Negros, inspirante capitale de l'énergie renouvelable aux Philippines

I Publié le 13 Octobre 2016

RÉCIT. Par Anne-Sophie Roux, porteuse du projet Wānanga Trek.


Carte des Philippines et situation de Negros, dans la partie centrale des Visayas (Crédit : Anne-Sophie Roux)
Carte des Philippines et situation de Negros, dans la partie centrale des Visayas (Crédit : Anne-Sophie Roux)
De Nouvelle-Zélande au Bhoutan, du Pacifique à l’Himalaya, le Wānanga Trek est un reportage solidaire mené par Anne-Sophie, étudiante en sciences politiques de 21 ans. Chaque mois, elle raconte ses aventures à We Demain.

Située dans l'archipel des Visayas – au centre des Philippines – l'île de Negros, la quatrième plus grande du pays, est considérée comme la capitale des énergies renouvelables des Philippines. Visant une autonomie énergétique totale, l'île emploie déjà plus de 70 % de son énergie de façon renouvelable et propre.
 

Enfants jouant dans l'une des multiples cascades de l'île, Negros Oriental (Crédit : Anne-Sophie Roux)
Enfants jouant dans l'une des multiples cascades de l'île, Negros Oriental (Crédit : Anne-Sophie Roux)
De l’énergie géothermale au solaire, en passant par les biomasses ou encore l’éolienne et l’hydroélectricité, les sources d’énergies alternatives et durables qu’exploite l’île de Negros sont variées. Elles participent toutes d’une même stratégie : faire de ses propriétés géographiques et physiques des atouts énergétiques.

Entre réplicabilité et exemplarité, cette révolution verte alternative fait partie d’un vaste ensemble de projets qui prennent place dans les régions les plus vulnérables aux dérèglements climatiques.

Carte des Philippines et situation de Negros, dans la partie centrale des Visayas (Crédit : Google Maps)
Carte des Philippines et situation de Negros, dans la partie centrale des Visayas (Crédit : Google Maps)

La genèse - faire de sa géographie et de son histoire des atouts

Si l’île de Negros est devenue la capitale du renouvelable aux Philippines, c’est principalement en raison de sa situation géographique et topographique. Située au cœur d’un archipel volcanique, elle dispose de deux volcans actifs dont le plus haut, Kanlaon, est l’un des plus actifs du pays.

Ce volcan culminant à 2 465 mètres d’altitude – le plus haut des Visayas – surplombe une chaîne montagneuse qui, en plus de l’énergie géothermale, est la principale source d’énergie durable de l’île et permet l’exploitation des énergies hydraulique et éolienne.

Les pentes adoucies sur les côtes permettent, quant à elles, une mise en culture dense. Ces espaces sont une opportunité pour l’exploitation de l’énergie solaire : le plus grand champs de panneaux solaires d’Asie du Sud-Est est situé dans la partie occidentale de l’île, près de la ville de Cadiz.

Le plus grand champ de panneaux solaires d’Asie du Sud-Est, Cadiz, Negros Occidental (Crédit : Google image)
Le plus grand champ de panneaux solaires d’Asie du Sud-Est, Cadiz, Negros Occidental (Crédit : Google image)
C’est enfin ici que l’histoire intervient : le XIXe siècle, période de forte industrialisation, a transformé les cultures de canne à sucre préexistantes à l’ère coloniale en une agriculture intensive et socialement divisée. Aujourd’hui, l'île est responsable de 54 % de la production nationale de sucre (1), ce qui en fait le deuxième plus gros producteur asiatique après la Thaïlande. Cette omniprésence de la canne à sucre permet l’exploitation de l’énergie provenant des biomasses, dont le biocarburant occupe une place importante.

Ces cinq sources majeures d’énergies renouvelables ont connu leur essor dans les années 2 000 grâce à plusieurs traités sur le changement climatique (2).

La “révolution verte” : les cinq sources d’énergie durable de l’île

Les cinq sources d’énergies alternatives qu’utilisent les habitants de Negros sont les plus exploitées aux Philippines. À l’échelle nationale, l’activité géothermaique est la plus importante puisqu’elle représente près de 54 % de l’énergie renouvelable consommée. Viennent ensuite les biomasses issues des cultures et l’hydraulique avec respectivement 33 % et 13 % de parts. L’énergie éolienne et solaire occupent, quant à elles, une part encore marginale (3).

Tableau comparatif des utilisations énergétiques selon les pays membres de l’ASEAN (Crédit : Agence Internationale de l'énergie)
Tableau comparatif des utilisations énergétiques selon les pays membres de l’ASEAN (Crédit : Agence Internationale de l'énergie)
L’île de Negros fait figure de laboratoire des énergies durables à une échelle internationale.

1. L’énergie géothermale est la plus importante source d’énergie renouvelable de Negros. L’activité des volcans permet en effet d’alimenter des villes entières en chauffage et électricité. À l’échelle nationale, les Philippines sont, après les États-Unis, le deuxième plus grand producteur d’énergie géothermique au monde.

2. Les biomasses utilisées pour produire de l’énergie proviennent des déchets issus de l’exploitation de la canne à sucre, des coquilles de noix de coco ou d’autres déchets organiques. Dans la ville de San Carlos, sur la partie orientale de l’île, le tout premier site asiatique de production de biocarburant à partir de canne à sucre a vu le jour en 2009.

3. L’énergie hydraulique est également une voie d’avenir pour le renouvelable de Negros. Disposant d’un relief et de végétations denses, le fort courant des rivières descendant des sommets et celui des nombreuses cascades sont prometteurs pour l’autonomisation énergétique de l’île. Aujourd’hui 35 nouveaux sites sur l’ensemble de l’île sont étudiés pour en récolter l’énergie.

4. Le solaire et l’éolien : selon le Département de l’énergie, les Philippines comptent parmi les premiers pays de la zone asiatique (ASEAN) à investir dans ces énergies renouvelables issues du vent et du soleil. À Negros, le plus grand champ de panneaux solaires d’Asie du Sud-Est a été ouvert sur la partie occidentale de l’île, dans la ville de Cadiz. Il a une capacité de 280 MG et s’étend sur 176 hectares.

Ce que Negros a à nous apprendre

Les Philippines, comme beaucoup de pays d’Asie, comptent parmi les endroits les plus directement menacés par les changements climatiques et la volonté d’adaptation par des voies alternatives provient aussi bien des politiques, que des populations locales.

La résilience dont fait preuve l’île de Negros est bénéfique sur plusieurs plans. Tout d’abord à travers des économies drastiques réalisées grâce à l’autosuffisance énergétique – à titre d’exemple le champ de panneaux solaires de Cadiz devrait faire économiser 45 millions de pesos philippins au gouvernement local (soit environ 828 000 euros).

Cette révolution est également essentielle car elle génère de nombreux emplois. Sur Negros, ce sont déjà des milliers de postes qui ont été créés par cette révolution verte. Cette donnée est primordiale pour une île essentiellement agricole, où les fermiers sont constamment affectés par les crises et fluctuations des prix du sucre.

Champs et volcans en fond, Negros Oriental (Crédit : Anne-Sophie Roux)
Champs et volcans en fond, Negros Oriental (Crédit : Anne-Sophie Roux)
À l’échelle nationale, c’est également l’économie globale qui se voit concernée par cette révolution. Etant un secteur en pleine croissance, les énergies renouvelables attirent des investisseurs et des capitaux du monde entier.

Ces bénéfices directs issus de l’utilisation d’énergies alternatives – sans compter tous les avantages indirects qu’elle suppose – sont à l’image de ce que les pays les plus directement concernés par les changements climatiques ont à nous apprendre.

Pionnière sur beaucoup d’aspects du renouvelable, l’île de Negros est un exemple non seulement pour les Philippines – si l’une des plus grandes îles du pays peut être énergétiquement autosuffisante, pourquoi pas le pays entier ? – mais également pour nos sociétés occidentales.Transformer ses acquis, même ceux qui paraissent de prime abord négatifs, en potentiels : une démarche qui prouve son efficacité et dont la réplicabilité est porteuse de beaucoup d’espoirs !

Anne-Sophie Roux.

1. : Master Plan For the Philippine Sugar Industry. Sugar Master Plan Foundation, Inc. 2010. pp. 4–6
2. : Electric Power Industry Reform act (2001), Biofuels Act (2006), Renewable Energy Act (2008), Climate Change Act (2009)
3. : Renewable Energy At A Glance, Department Of Energy, June 2014

Negros, inspirante capitale de l'énergie renouvelable aux Philippines
Si vous souhaitez en savoir plus sur les projets, les initiatives et les personnes qui font vivre les communautés rencontrées par Anne Sophie Roux, rendez-vous sur le blog Wanangatrek.com.








Réservé aux abonnés du site.
Accédez à l'intégralité du n°16 de la revue WE DEMAIN

Pas encore abonné ?
Inscrivez-vous gratuitement !





WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE