wedemain.fr
We Demain - Info Partenaire

Nouveau métier : rudologue, un spécialiste des déchets

De plus en plus de collectivités et d’entreprises font appel à des rudologues, des spécialistes des déchets, pour réduire et mieux gérer le volume de nos ordures.

Aurélie Sécheret I 24 Juillet 2019


Le rudologue est un spécialiste des déchets, un métier d'avenir ! (Crédit : Shutterstock)
Le rudologue est un spécialiste des déchets, un métier d'avenir ! (Crédit : Shutterstock)
"Spécialiste des poubelles". A priori, ce titre n'est pas très attractif ! Voilà pourtant une profession en pleine croissance. Les offres d’emploi de rudologues (du latin rudus, décombres) sont en augmentation : les besoins sont évalués à 5000 rudologues à l’horizon 2025 alors que l’on en dénombrait 900 en 2013, selon le CIDJ.

Plus généralement, de nombreux emplois liés au développement durable seront à pourvoir dans les années à venir : la transition écologique pourrait générer jusqu'à 900 000 emplois dans l'Hexagone d'ici 2050.

Prévenir et guérir

La gestion de déchets, en particulier, est un secteur "d'avenir". Et pour cause : dans les pays industrialisés, chaque personne produit entre 400 kg et 700 kg d'ordures par an selon l’Ademe. La consommation de masse, le gaspillage alimentaire, l’obsolescence programmée, la préférence donnée au remplacement plutôt qu’à la réparation expliquent cette augmentation. S'ajoutent les déchets industriels, hospitaliers, nucléaires… très complexes à gérer dans le respect de normes européennes ou internationales de plus en plus strictes.

Le rôle du rudologue est donc "d'analyser les déchets produits, de proposer des solutions pour prévenir leur augmentation à la source, le recyclage, le remploi, la consigne, ou encore l'utilisation des déchets comme source d'énergie", explique l'Onisep.

Il doit aussi préconiser des plans pour éviter la contamination de l'environnement, trouver des alternatives à l'enfouissement et l'incinération et gérer la reconversion de sites pollués.

Plusieurs parcours possibles

Le métier est ouvert à ceux qui ont une forte sensibilité environnementale, une solide formation générale et technique et un goût affirmé pour l'action de terrain. Pour devenir rudologue, il faut suivre un cursus scientifique universitaire ou une école d’ingénieur en géologie, biologie, chimie, environnement ou encore en maîtrise de l’eau avec une spécialisation gestion des déchets, ou gestion de l’environnement. Il existe par exemple un Master spécialisé en rudologie ingénierie des déchets à l’université du Mans.

Les rudologues peuvent exercer au sein de collectivités (communes, départements…), de bureaux d’études, de cabinets de conseil ou d’associations spécialisées en environnement. Ils peuvent également travailler pour des entreprises industrielles où la problématique du traitement des déchets est importante.

Depuis le Grenelle de l'environnement tous ces acteurs ont l’obligation de réduire leurs flux de déchets, d'augmenter le recyclage, et donc de limiter les déchets stockés ou incinérés avec des objectifs chiffrés. La loi relative à la Transition énergétique a par ailleurs introduit l’obligation pour les particuliers de trier à la source leurs biodéchets avant 2025. La rudologie a donc beaux jours devant elle !
 

Retrouvez plus d'informations sur les métiers du développement durable sur le site Démarches Administratives, partenaire de cet article.
 


WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE