Connectez-vous S'inscrire

En savoir plus
 

Pomme de terre, fromage blanc… comment fabriquer sa peinture naturelle et économique

Par I Publié le 14 Juin 2017

Que l’on décide de repeindre ses volets, les murs de sa maison ou encore ses meubles, il existe des alternatives 100 % naturelles aux peintures classiques, qui contiennent des produits nocifs pour la santé et l'environnement.


Fabriquée à partir de farine, la peinture suédoise recouvre les maisons traditionnelles scandinaves (Crédit : Jukka Wallin / Wikimédia)
Fabriquée à partir de farine, la peinture suédoise recouvre les maisons traditionnelles scandinaves (Crédit : Jukka Wallin / Wikimédia)
Naturelles, économiques et résistantes, les peintures faites maison contiennent des ingrédients inattendus, tels le fromage blanc, la farine ou encore la pomme de terre.
 
À la différence des peintures classiques, elles ne contiennent pas de résines d’origine pétrochimique et de composés organiques volatils (COV). Des substances nuisibles pour la santé et l’environnement, précise l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME).
 
Dans son livre Peindre et décorer au naturel , aux éditions Gallimard Alternatives, Nathalie Boisseau propose des recettes traditionnelles et faciles à réaliser, dont nous vous livrons les secrets.

Des peintures colorées avec des pigments naturels

Fabriquée à partir de farine de blé ou de seigle, la peinture suédoise recouvre les volets et les portes des maisons traditionnelles scandinaves. Plus économique qu’une lasure classique, elle s’applique uniquement sur du bois, qui doit être propre, sec et poncé.

À l’origine, la peinture suédoise était colorée au rouge de Falun, dont la teneur élevée en cuivre, en zinc et en plomb rendait la peinture très durable, fongicide, bactéricide... mais toxique.

Pour colorer la peinture, rien de tel que les pigments naturels (Crédit : Marco Almbauer / Wikimédia)
Pour colorer la peinture, rien de tel que les pigments naturels (Crédit : Marco Almbauer / Wikimédia)
Pour colorer la peinture à la farine, on utilise aujourd’hui des pigments naturels, tels l’ocre. Cette argile colorée, particulièrement opaque, a l’avantage de protéger le bois contre les rayons ultraviolets.

Pour peindre vos murs intérieurs, Nathalie Boisseau recommande la peinture à la pomme de terre . Une recette paysanne dont on retrouve des traces au XVIIème siècle en Europe du Nord. Très résistante, elle met en valeurs les pigments naturels. À noter, les couleurs s’éclaircissent en séchant.
 
Autre possibilité, la peinture au fromage blanc à l’aspect velouté. Elle s’utilise sur les murs — dans des pièces ne souffrant pas de l’humidité —,  ou sur les meubles en bois. Elle se pose en deux couches, voire en trois.
 
Comme toute les peintures naturelles, le temps de séchage de ces peintures est relativement long douze heures pour la peinture au fromage blanc et jusqu’à 24 heures pour la peinture à la farine et celle à la pomme de terre !

La recette de la peinture suédoise

Pour dix litres de peinture suédoise, délayez 700 grammes de farine dans un litre d’eau. Portez à ébullition. Allongez progressivement avec sept litres d’eau.

Ajoutez deux kilos d’ocre et 200 grammes de sulfate de fer. Ce dernier sert de fongicide et empêche le bois de pourrir en cas d’humidité. Sa manipulation doit cependant se faire avec prudence, puisqu’il est irritant.

Chauffez la préparation quinze minutes. Ajoutez un litre d’huile de lin. Cuire à nouveau pendant un quart d’heure, tout en remuant. Ajoutez 10 centilitres de savoir noir. Il favorisera l’émulsion de la peinture. Une fois refroidie, la peinture, assez épaisse, est prête. Posez-la avec une brosse ou un pinceau large.




INFO PARTENAIRE
Et si votre maison était une source de création où tout devient possible? Un lieu où vous avez le pouvoir d'imaginer, de faire... Selon vos goûts et vos envies.
Avec les solutions et l'accompagnement Leroy Merlin, vos projets vont plus loin.


WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE