Connectez-vous S'inscrire

Pour améliorer l’éducation sexuelle, une chercheuse imprime un clitoris en 3D

Par Simon Chodorge I Publié le 10 Août 2016

La spécialiste des questions de genre Odile Fillod a imprimé l’un des premiers modèles en 3D de clitoris. Disponible en open source, le projet a pour but d’éduquer sur ce sujet souvent occulté ou tabou. En 2017, la chercheuse participera à l'élaboration d'une plateforme de vidéos pédagogiques.


Le clitoris est souvent absent ou incomplet dans les manuels scolaires. (Crédit : Mélissa Richard/Odille Fillod)
Le clitoris est souvent absent ou incomplet dans les manuels scolaires. (Crédit : Mélissa Richard/Odille Fillod)
L’initiative peut paraître anodine, pourtant c’est un pas vers l’égalité homme-femme dans l’éducation sexuelle. Odile Fillod, chercheuse française en sociologie des sciences, a imprimé en avril l’un des premiers modèles en trois dimensions d’un clitoris.
 
À partir d’articles scientifiques, elle a établi la taille et la forme moyennes de cette partie de l’organe sexuel féminin. Mélissa Richard, médiatrice au fab lab "Carrefour numérique" de la Cité des sciences et de l’industrie à Paris, en a ensuite créé la représentation en 3D sur le logiciel Blender.
 
Recréée en entier et à échelle réelle, cette partie du corps est souvent absente ou incomplète dans les manuels scolaires selon la chercheuse  :
"Le clitoris est souvent ignoré, et il est systématiquement mal représenté lorsqu’il l’est. Il s’agissait donc de pouvoir montrer concrètement à quoi il ressemble pour parler des bases anatomiques et physiologiques du désir et du plaisir sexuels en n’oubliant pas les femmes, pour une fois."
 
Pour Odile Fillod, qui anime un blog sur la vulgarisation scientifique, l’objectif est également de montrer les similitudes entre les sexes masculin et féminin. De la même manière que le pénis, le clitoris est un corps érectile, responsable du plaisir chez la femme.
 

Étapes de la réalisation du modèle en 3D.

En 2017, une plateforme de vidéos pédagogiques

Le fichier numérique du modèle en 3D est disponible en ligne, en open source. N’importe qui peut l’imprimer grâce à une imprimante 3D et les enseignants peuvent l’utiliser comme une ressource pédagogique.
 
La chercheuse a mené ce projet avec l’association toulousaine v.ideaux. En 2017, l’association mettra en ligne une plateforme de vidéos pédagogiques ayant comme objectif de lutter contre les représentations sexistes et inégalitaires. Odile Fillod présentera l'objet en 3D sur ce site et parlera plus largement de la physiologie du désir et du plaisir sexuel chez la femme. En attendant, son projet est déjà relayé par le réseau de professeurs SVT-égalité, qui combat les stéréotypes dans l’enseignement des sciences. 
 
Pour parfaire l’éducation sur ce sujet, Odile Fillod invite déjà à élargir son expérience :
 
"Il serait également très intéressant de pouvoir montrer comment le clitoris s’insère contre la structure osseuse du bassin, de part et d’autre du vagin et au-dessus du méat urinaire afin de bien comprendre où il se trouve et par quels moyens il peut se retrouver stimulé. Il faudrait pour ce faire modéliser en 3D l’ensemble os + clitoris et bulbes + vagin + urètre + petites lèvres + grandes lèvres… Pas facile !" 

L'utilisation des outils de fabrication numérique dans l'éducation ne fait que commencer.






Réservé aux abonnés du site.
Accédez à l'intégralité du n°16 de la revue WE DEMAIN

Pas encore abonné ?
Inscrivez-vous gratuitement !





WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE