Connectez-vous S'inscrire

Pour en finir avec le débat sur la dangerosité des cups par rapport aux tampons

Par Maëlys Vésir I Publié le 10 Juillet 2017


Les coupes menstruelles plus dangereuses que les tampons ? Une question qui enflamme la toile depuis le 4 juillet dernier après la publication des résultats de l'étude menée par des chercheurs du Centre National de Référence du staphylocoque des Hospices Civils de Lyon.

Selon plusieurs médias, la coupe menstruelle serait plus favorable au développement du staphylocoque doré et par extension au syndrome du choc toxique pouvant être fatal (19 cas ont été déclarés en France en 2016). Cette information a très vite semé le doute chez bon nombre d'internautes jusqu'à ne plus savoir démêler le vrai du faux.

Repéré sur Twitter, l'article de Rue89 a fait une très bonne synthèse de cette affaire pour nous aider à y voir plus clair et enfin clore le débat sur la dangerosité des coupes menstruelles par rapport aux tampons.

Que doit-on réellement retenir de l'étude expérimentale du CNR ?

Précisément que "les coupes menstruelles ne sont pas plus dangereuses que les tampons [...] notre message a été dévié " affirme Gérard Lina, aux manettes de cette étude.

La cause du débat ?

"Une mauvaise communication de la part des chercheurs"  poursuit le scientifique, car "la lecture du graphique était délicate et a pu induire en erreur". 

 

Le graphique dont l'échelle ambigue a enflammé la toile. (Crédit : Hospices Civils de Lyon)
Le graphique dont l'échelle ambigue a enflammé la toile. (Crédit : Hospices Civils de Lyon)
Toutefois, le chercheur précise que les "coupes menstruelles souvent considérées comme sans risque vis à vis du choc toxique menstruel doivent être portées avec les mêmes précautions qu’un tampon."

La morale : changez régulièrement vos protections périodiques

Enfin, le pédiatre Yves Gillet, qui a également participé à l'étude, précise que le développement du staphylocoque peut être favorisé par une tenue trop longue des protections hygiéniques que ce soit des tampons ou des coupes menstruelles. Conseil donc précieux : Les changer régulièrement.

"Quand vous retirez le tampon - toutes les quatre heures maximum - vous retirez le staphylocoque en même temps et vous repartez à zéro. Chaque fois que vous le retirez, vous diminuez le risque de production de toxine".

Nous voilà donc fixées.



WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE