Connectez-vous S'inscrire

Pour "faire bouger la science", un site de crowdfunding dédié à la recherche

Par Simon Chodorge I Publié le 17 Août 2016

Trois entrepreneurs nantais ont développé Cysmyk, une plateforme de financement participatif pour soutenir des projets scientifiques. L'objectif ? Sensibiliser le grand public à la recherche, tout en le rendant acteur des avancées de la science.


Cysmyk s'adresse à la communauté scientifique et aux amateurs de sciences en général. (Crédit : mwooten/Pixabay)
Cysmyk s'adresse à la communauté scientifique et aux amateurs de sciences en général. (Crédit : mwooten/Pixabay)
Une plateforme de financement participatif entièrement dédiée à la recherche scientifique, c’est le projet de trois jeunes entrepreneurs nantais passionnés de science, Maxence Bon, Hugues Colombani et Thibault Colombani. Une idée qui remonte à 2015 et qu'ils ont concrétisé en lançant Cysmyk  : un site internet pour "faire bouger la science", en cours de financement participatif sur la plateforme Ulule depuis juillet.

Cysmyk s'adresse à la communauté scientifique et aux amateurs de sciences en général. Les chercheurs en quête de financement pourront soumettre leur projet à la plateforme. Après validation de leur candidature par un comité scientifique, ils pourront se servir du site pour récolter des dons. Les donateurs, quant à eux, pourront suivre les avancées du projet auquel ils contribuent et avoir accès à des notes de laboratoires en ligne : des vidéos, des podcasts ou des conférences pour en apprendre davantage sur le sujet d’étude.

Crise de financement de la recherche scientifique

Les fondateurs de Cysmyk espèrent sensibiliser la société civile à la recherche scientifique. (Crédit : Cysmyk/Capture d'écran YouTube)
Les fondateurs de Cysmyk espèrent sensibiliser la société civile à la recherche scientifique. (Crédit : Cysmyk/Capture d'écran YouTube)
À l'instar des fondateurs de Thellie, une plateforme de financement participatif dédiée à la recherche médicale des maladies rares, les trois entrepreneurs à la tête de Cysmyk entendent ainsi répondre à la crise de financement que connaît la recherche scientifique en France. Selon le site, le taux de succès des appels à projets de l'Agence Nationale de la Recherche est inférieur à 10 %. Grâce au crowdfunding, Cysmyk espère pallier le manque de fonds et sensibiliser la société civile à la recherche scientifique. 

Si le projet se concrétise, une commission de 9 %  sera prélevée sur chaque don. À noter que la campagne de financement participatif, qui prend fin le 21 août, a permis de récolter 3 300 euros, sur un objectif de départ de 5 000 euros.







Réservé aux abonnés du site.
Accédez à l'intégralité du n°16 de la revue WE DEMAIN

Pas encore abonné ?
Inscrivez-vous gratuitement !





WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE