Connectez-vous S'inscrire
We Demain, une revue pour changer d'époque

Pour passer de la protestation à l'action, Change.org se lance dans le crowdfunding

Par I Publié le 5 Juillet 2016

Alors que la plateforme de pétitions en ligne compte 150 millions d'utilisateurs à travers le monde, son patron Ben Rattray a annoncé qu'elle se lançait désormais aussi dans le financement participatif.


Change.org compte 150 millions d’utilisateurs à travers le monde. (Crédit : Incase/FlickR)
Change.org compte 150 millions d’utilisateurs à travers le monde. (Crédit : Incase/FlickR)
Elle compte désormais 150 millions d’utilisateurs à travers le monde, a annoncé son patron Ben Rattray fin juin, et ne compte pas s’arrêter là. Change.org, la plateforme de pétitions en ligne lancée en 2011 aux États-Unis, va diversifier son offre en se lançant dans le crowdfunding.
 
Une réponse aux détracteurs du site, qui l’ont régulièrement accusé de promouvoir le slacktivisme, cette forme de militantisme qui a émergé avec les réseaux sociaux, l’engagement passif des citoyens via Internet.

Un slacktivisme que le CEO a réfuté, avant de détailler les options que Change.org proposera en se lançant dans le financement participatif : 
 
"Notre site pourra aller plus loin, comme par exemple permettre de collecter des fonds pour financer une campagne d’affichage de grande ampleur, projeter un documentaire sur le mariage des enfants dans les communautés rurales d’Éthiopie, se rendre chez les grossistes de produits alimentaires et leur apporter des pétitions qui pourraient conduire à la disparition de la faim dans le monde…"

Une commission de 5 % sur chaque don citoyen.

La possibilité de financer concrètement une pétition sera d'abord disponible aux États-Unis, avant d'être étendue à une douzaine d'autres pays.
 
"Les pétitions, estime Ben Rattray, sont un moyen viral de convaincre une large population de soutenir une cause en temps réel : avec notre option de crowdfunding, nous lui permettons de prendre des mesures supplémentaires et d'augmenter encore leur viralité." 

Jusqu'ici, Change.org se finance essentiellement grâce aux pétitions sponsorisées par des associations à but non lucratif. Les mêmes associations pourront désormais utiliser la plateforme comme un outil de collecte de fonds. Les particuliers, quant à eux, pourront franchir un nouveau palier d'engagement en promouvant les campagnes qui leur tiennent à coeur. Change.org s'octroiera une commission de 5 % sur chaque don citoyen.

Mais, tout comme les plateformes de crowdfunding "pur et dur" telles Kickstarter ou Indiegogo, elle ne vérifiera pas l'utilisation et la redistribution des fonds collectés à l'issue des campagnes.






Réservé aux abonnés du site.
Accédez à l'intégralité du n°16 de la revue WE DEMAIN

Pas encore abonné ?
Inscrivez-vous gratuitement !





WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE