We life

Première mondiale : une Fashion Week végane à Los Angeles

Les consommateurs sont de plus en plus attentifs au bien-être animal pour leur nourriture et leurs vêtements. De ce fait, les marques éthiques se développent. Elles auront droit à leur propre Fashion Week 100 % Vegan en février à Los Angeles.

Par I Publié le 15 Janvier 2019


La première Fashion Week Vegan se déroulera à Los Angeles du 1er au 4 février, puis se déplacera dans d'autres villes du monde. (Crédit : Fashion Week Vegan)
La première Fashion Week Vegan se déroulera à Los Angeles du 1er au 4 février, puis se déplacera dans d'autres villes du monde. (Crédit : Fashion Week Vegan)
Adieu tour de col en vison et veste en cuir. Pour les végans, qui refusent d'utiliser tout produit d'origine animale, ces apparats correspondent à porter un "animal mort". Les marques 100 % véganes, de plus en plus nombreuses et plébiscitées, organisent donc leur première Fashion Week, du 1er au 4 février à Los Angeles. Garantie sans cuir, sans fourrure et sans laine !
      
La soirée de lancement aura lieu au Musée d’Histoire Naturelle avec notamment un discours d’ouverture de Robert Lempert, spécialiste du climat et lauréat du Prix Nobel de la Paix en 2007. Le thème de cette première édition sera "Face à notre époque", afin d’explorer "les défis auxquels nous sommes confrontés face aux changements écologiques et climatiques à travers la lentille de la science, de la nature et de l'art"peut-on lire sur le site de la VFW
 
C’est la française Emmanuelle Rienda, militante des droits des animaux et fondatrice de l’agence de création Le FrenchLab  à Los Angeles, qui est à l’initiative de cette Fashion Week. 
    
"Je souhaite déclencher des discussions et des débats au sein de l'industrie en éduquant, en élevant et en établissant des liens entre nos valeurs les plus importantes : notre respect de la vie humaine, les droits des animaux et l'environnement", a-t-elle déclaré au magazine américain VegNews.

Dire stop à la souffrance animale

Durant ces quatre jours auront lieu des défilés de marques éthiques mais aussi des conférences sur l’écologie et des expositions pour mettre en avant des alternatives à la fast-fashion, génératrice de gaz à effet de serre. Les participants pourront également déguster de la nourriture végétalienne préparée par des chefs du monde entier. Le reste de la VFW se déroulera au California Market Center (lieu où s'organisent déjà de nombreux salons de l’industrie de la mode) à Los Angeles. 
 
Une ville propice pour accueillir un tel événement : la vente et la production de fourrure ayant été complètement interdite en septembre 2018. Une prise de position qui vient s’aligner à d’autres villes américaines comme West Hollywood, Berkeley et San Fancisco.
 
La liste des stylistes présents n’est pas encore connue et sera dévoilée le 21 janvier. Cette fashion week a pour vocation d’être itinérante et de se dérouler dans d’autres villes à travers le monde au cours de l’année. Son objectif étant d’élever "la mode éthique à l’échelle mondiale".
 
Ces dernières années, diverses actions et vidéos mettant en lumière la maltraitance animale dans la sphère fashion ont incité l’industrie de la mode à modifier ses pratiques. Par exemple, suite à la vidéo réalisée par l’association PETA sur la maltraitance des chèvres angora en Afrique du Sud, des marques de fast-fashion telles que Gap, Zara, H&M ou encore TopShop ont renoncé au Mohair. Récemment, des enseignes de luxe comme Gucci, Armani, Chanel et Burberry ont eux aussi avancé concernant l’éthique animale en bannissant la fourrure de leurs collections. 
 
Si l’événement vous intéresse, les places sont d’ores et déjà en vente à partir d’une vingtaine d’euros.












Newsletter : recevez chaque semaine
une sélection de nos meilleurs articles



wedemain.fr sur votre mobile