Connectez-vous S'inscrire

We Demain, une revue pour changer d'époque


Espace des abonnés au site. En créant votre compte sur wedemain.fr, accédez à des contenus exclusifs, soumettez un événement dans l'agenda et échangez avec d'autres membres. Le tout gratuitement et dans le strict respect de vos données personnelles.

Quand les plateformes du web deviennent partageuses €

Par I Publié le 14 Mars 2017


(Crédit : University of Oregon - DR)
(Crédit : University of Oregon - DR)
Un appartement à San Francisco, un matelas gonflable, un convive à la recherche d’un couchage pas cher. Il y a dix ans naissait AirBed & Breakfast, pionnière d’une nouvelle génération de plateformes d’échange de biens et de services entre êtres humains. Uber et Lyft pour les déplacements, Task Rabbit pour les petits jobs... Tantôt producteurs, tantôt usagers, nous entrions dans l’ère de "l’économie du partage".

Ces plateformes, aujourd’hui, quel partage proposent-elles ? Louez votre appartement sur Airbnb, vous serez rémunéré pour cela. Mais toute la valeur ajoutée de votre activité s’envolera en Californie, à défaut de finir dans votre poche ou dans les caisses de l’État. Plus problématique est le cas du chauffeur Uber ou du livreur à vélo Deliveroo, qui accomplissent des tâches payées à l’unité, avec leur propre véhicule et en l’absence d’un cadre économique et social adéquat.

Uber, Lyft et autres Amazon Mechanical Turk (petits boulots) "construisent leur prédation souriante sur une faible intensité capitalistique, peu d’infrastructures, un minimum d’employés salariés et des travailleurs indépendants ou des auto- entrepreneurs", dénonçaient plusieurs intellectuels, dont le journaliste Ariel Kyrou et le philosophe Bernard Stiegler, dans une tribune publiée par Libération en avril 2016. 

Pour ces signataires, le web offre néanmoins une chance inespérée de réinventer le travail. S’il permet de connecter des millions de contributeurs, pourquoi ne leur offrirait-il pas, en prime, le partage du pouvoir et la répartition des bénéfices ?
Quand les plateformes du web deviennent partageuses
Rédigé le Mardi 14 Mars 2017

WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE