Connectez-vous S'inscrire

Reverser 1 % du revenu des footballeurs à des ONG : l'idée généreuse de Juan Mata

Par I Publié le 7 Août 2017


Le 4 août 2017, alors que le PSG signait le transfert le plus cher de l’histoire du football – 222 millions d’euros pour l'attaquant brésilien Neymar -, le joueur espagnol de Manchester United, Juan Mata, faisait une annonce donnant une toute autre image de ce sport.

Son projet : inciter tous les joueurs professionnels de football à soutenir la fondation Common Goal, dont il est le premier membre.

Initié par l'ONG Street Football World, ce fonds a pour objectif de reverser 1 % des revenus des joueurs de foot à des œuvres de charité utilisant ce sport pour promouvoir l'insertion et la solidarité.

À l'image de la taxe Tobin (un projet de taxation mondiale des transactions financières qui servirait à soutenir l'aide au développement), le joueur rêve à terme de ponctionner, non seulement 1 % des salaires, mais aussi de l'ensemble de l'industrie du football, estimés à 30 milliards de dollars par an.
 
"Je lance quelque chose, et j'espère que cela changera le monde, même un petit peu. J'espère que les autres footballeurs autour de la planète vont m'aider dans ce projet", écrit le joueur de 29 ans dans une tribune.

Désormais, Juan Mata reversera à Common Goal 1 % de son salaire, estimé à 9,4 millions d’euros en 2015. Soit environ 90 000 euros par an.
 
Le milieu de terrain avait déjà travaillé avec des œuvres de bienfaisance, mais c’est après avoir rencontré des enfants indiens des bidonvilles de Bombay qu’il a eu le déclic.
 
"J'aimerais faire appel aux autres footballeurs pour aider. Nous avons tant d'opportunités simplement parce que nous jouons à un jeu d'enfant. Nous sommes si chanceux de vivre un rêve. Alors réunissons-nous et aidons les enfants partout dans le monde à avoir la même lumière et la même joie."
 
Si seulement 1 % du transfert de Neymar, entre le FC Barcelone et le Paris Saint-Germain, était reversé à Common Goal, la cagnotte de la fondation augmenterait de plus de deux millions d’euros !






Réservé aux abonnés du site.
Accédez à l'intégralité du n°16 de la revue WE DEMAIN

Pas encore abonné ?
Inscrivez-vous gratuitement !





WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE