Tech-Sciences

Santé 3.0 : le Covid-19 a provoqué une épidémie d’innovations

Par Cyril Fiévet I Publié le 3 Juin 2020

La crise sanitaire du covid-19 a révélé l’importance prise par l’innovation technologique dans nos vies. Cyril Fiévet nous livre le meilleur de sa veille quotidienne durant le confinement. En voici trois extraits.


Aux États-Unis, les médecins peuvent avoir accès aux données de leurs patients grâce à un bracelet connecté. (Crédit : Loop)
Aux États-Unis, les médecins peuvent avoir accès aux données de leurs patients grâce à un bracelet connecté. (Crédit : Loop)

Retrouvez l'article complet dans le numéro d’été de la revue We Demain, disponible en kiosque et sur notre boutique en ligne

Votre médecin au poignet

Aux États-Unis, le bracelet connecté Loop a vu naître sa déclinaison spéciale Covid-19 : Loop Signal. Elle permet aux médecins de suivre à distance les données vitales des utilisateurs et décider si une hospitalisation est nécessaire. L’appareil alerte en cas d’anomalie. En Allemagne, le ministère de la Santé a développé en quelques semaines une appli spécifique au Covid-19, compatible avec les applis de santé AppleHealth et GoogleFit et les capteurs Fitbit, Garmin, Polar ou Withings. Elle permet de partager ses données de santé avec les médecins et les chercheurs de l’institut fédéral Robert Koch. L’appli ne transmet ni le nom ni l’adresse de l’utilisateur.spryhealth.com / corona-datenspende.de
 

Radiologues artificiels

Alibaba, le géant chinois de la distribution, a développé un système à base d’intelligence artificielle capable d’identifier automatiquement sur des radios du thorax les pneumonies entraînées par le coronavirus. "Entraîné" sur 5 000 cas, le dispositif affiche un taux de détection correcte de 96 %. Le processus prend 3 à 4 secondes (au moins 100 fois plus rapide qu’un radiologue humain, qui a besoin de 5 à 15 minutes pour interpréter les images).

Mis gratuitement à disposition des institutions médicales sur un cloud, le système avait analysé 240 000 scans de poumons mi-mars, soit 13 000 par jour, dans 160 hôpitaux publics chinois. Des systèmes similaires de détection et d’aide au diagnostic ont été développés ailleurs en Chine (Infervision, iFlytek), aux États-Unis (RadLogics) ou au Canada (DarwinAI) mais leur usage est parfois controversé, d’autant que l’identification de Covid-19 par seule analyse de radios pulmonaires ne fait pas l’unanimité. alibabacloud.com
 

Tests express

Trois universités britanniques (Brunel, Lancaster et Surrey) co-développent un appareil portable pouvant détecter le Covid-19 en 30 minutes. Le patient effectue un prélèvement nasal et buccal, placé dans l’appareil, qui réalise une analyse moléculaire en détectant l’empreinte génétique du virus via des techniques de traitement d’image et d’intelligence artificielle, sans nécessiter un passage en labo. L’appareil, qui est associé à une appli, pourrait, selon les chercheurs, être enrichi d’un système de transmission de données. De quoi solliciter un avis médical complémentaire. Il pourrait simultanément effectuer six tests, à moins de 5 euros l’unité. lancaster.ac.uk
 











Newsletter : recevez chaque semaine
une sélection de nos meilleurs articles









    Aucun événement à cette date.

wedemain.fr sur votre mobile