Société-Économie

Solidarité : le Samu social lance une campagne de dons en bitcoins

Par Livia Garrigue I Publié le 16 Janvier 2018

Le Samu social est la première organisation de solidarité à lancer une campagne de dons en bitcoins en France. Ils espèrent obtenir les crypto-dons de la part des détenteurs de la monnaie virtuelle qui auraient fait d'importantes plus-values. Fin de la campagne le 15 février.


Campagne d'affichage du Samu social(Crédit : Samu social)
Campagne d'affichage du Samu social(Crédit : Samu social)
Loin d’être seulement un jouet entre les mains de spéculateurs zélés, le bitcoin se convertit en instrument de solidarité. C’est en tout cas l'espoir du Samu social, qui a lancé le 15 janvier une campagne de dons en bitcoin jusqu’au 15 février, pour la construction d'un nouveau centre d'urgence à Ivry-sur-Seine.

Venant d'une organisation de lutte contre l'exclusion et la misère, une telle campagne de crypto-dons est une première en France. "Nous cherchons à atteindre une autre communauté que celle des donateurs habituels, explique Stéphane Delaunay, directeur de la communication au Samu social. 
 
"Nous nous adressons à des personnes qui auraient fait des plus-values importantes avec ces monnaies et qui voudraient en profiter pour faire un geste de solidarité."

Maison du Bitcoin

L'idée a germé en décembre grâce à un donateur qui s'étonnait qu'en 2017, une institution comme le Samu social n'ait pas encore sauté le pas du crypto-don. L'organisation est par ailleurs plutôt en avance sur son temps : elle utilise Reconnect, un système d'identité digitale permettant de sécuriser les documents des personnes sans-abri grâce à la blockchain.

Pour la campagne de dons, le Samu s’est associé à la Maison du Bitcoin, un bureau d'achat, de vente et d'échange de la monnaie virtuelle à Paris, qui existe depuis 2014. "D’abord, parce que nous avions besoin d’un peu de pédagogie. Le bitcoin, c’était quelque peu abstrait pour nous. Ils nous ont aidé à ouvrir notre compte", reconnaît Stéphane Delaunay. L’idée était aussi d’atteindre leur communauté de 100 000 détenteurs de bitcoins.

Fluctuations du bitcoin

Un seul problème à l'horizon : le montant récolté est assujetti aux fluctuations hasardeuses du bitcoin. Une question qui se pose, notamment depuis la chute brutale du cours du bitcoin depuis fin décembre : le cours du bitcoin a chuté de 41% en un mois selon Coinbase. La plateforme de jeu en ligne Steam a par exemple abandonné le bitcoin à cause de sa volatilité.
 
"L'imprédictibilité du cours du bitcoin n'est pas un risque en soi, note Stéphane Delaunay. Des dons restent des dons, quelle que soit la valeur de la monnaie."

D'autre part, le Samu social a cantonné la campagne de dons à un mois, limitant ainsi l'incertitude liée à la variabilité de la cryptomonnaie. Le 15 février, tous les dons seront convertis en euros. 

Réduire l'exclusion numérique des sans-abri

Le Samu social a pour projet de construire un nouveau centre au dernier trimestre 2018, à Ivry-sur-Seine. Les dons des possesseurs de bitcoin serviront à ouvrir une salle informatique.
 
"Il s’agit de réduire la fracture numérique. L’inclusion des personnes sans-abri passe aussi par l’accès à internet, signale Stéphane Delaunay. Que ce soit pour accéder à des documents administratifs ou pour ouvrir un blog."

Pour faire un don, cliquez ici











Newsletter : recevez chaque semaine
une sélection de nos meilleurs articles


wedemain.fr sur votre mobile