wedemain.fr
We Demain - Info Partenaire

Un chariot intelligent pour soulager les ouvriers du BTP

Pour préserver la santé et la sécurité des ouvriers sur les chantiers, Bouygues Construction s’est allié à la startup K-Ryole. De leur collaboration est né un chariot de manutention intelligent et autonome, récompensé du Prix David avec Goliath.

Paola De Rohan-Csermak I 27 Novembre 2019


Le Kross Chantier est une brouette intuitive et robuste permettant de pousser ou tracter du bout du doigt 250kg sur des terrains accidentés.(Crédit : K-Ryole)
Le Kross Chantier est une brouette intuitive et robuste permettant de pousser ou tracter du bout du doigt 250kg sur des terrains accidentés.(Crédit : K-Ryole)
Deux fois plus d’arrêts de travail que dans la moyenne nationale : la santé et la sécurité des ouvriers du BTP sont parfois mises à rude épreuve, du fait notamment du transport des charges lourdes. Plutôt que d’utiliser des robots pour remplacer les travailleurs, Bouygues Construction s’est allié à la startup K-Ryole, en 2017. Ensemble, ils ont développé un modèle de remorque électrique, capable d’effacer un poids de 250 kg grâce à un système intelligent, s’adaptant à la charge et à l’effort demandé. Après avoir testé avec succès 5 chariots sur les chantiers en 2019, un déploiement plus étendu en 2020 au sein des filiales du groupe est à l’étude.
 
L’idée de la "K-Ryole" germe en 2015, quand les fondateurs de la startup, Gilles Vallier et Nicolas Duvaut, deux camarades de promo Supélec, se lancent le défi de traverser l’Amérique à vélo. Mais comment transporter leur équipement sur les pentes escarpées de la Cordillère des Andes ?... Deux ans plus tard, ils présentent au Salon de l’innovation positive la "K-ryole” électrique, se fixant à une bicyclette aussi aisément qu’un cadenas. Ses capteurs anticipent en temps réel la vitesse, la pente, et le poids du chargement, pour réduire l’effort du cycliste. Un transport doux, autonome en énergie, pour remplacer les véhicules utilitaires en ville, difficilement garables et polluants.

Aurélie Despretz-Rechain et Nicolas Duvaut reçoivent le Prix David avec Goliath 2019. (Crédit: Raise Sherpa)
Aurélie Despretz-Rechain et Nicolas Duvaut reçoivent le Prix David avec Goliath 2019. (Crédit: Raise Sherpa)

De la remorque à vélo au chariot de chantier

Aurélie Despretz-Rechain, aujourd’hui responsable RSE chez Bouygues Bâtiment Europe y voit une solution pour épauler les compagnons sur les chantiers et sécuriser le transport de poutres, d’étais, de sacs de ciment ou de gravas, moyennant quelques modifications.

Nous ne connaissions pas du tout ce marché, explique Nicolas Duvaut. Une réunion a rassemblé tous les métiers de Bouygues Construction pour comprendre le bon produit : dans quelles conditions il allait être utilisé, pour quelle ergonomie, et à quel prix. Nous nous sommes adaptés.”

De là, un chariot manuel, basé sur la même technologie que celle de la remorque pour vélo mais tout terrain, pouvant être monté par grue dans les étages en construction.

En mars 2019, la startup livre ses premiers chariots à Bouygues Construction. Essais concluants : leur utilisation a permis de transporter des charges 6 fois plus rapidement et de réduire par 6 les tâches de manutention. “Nous n’avons pas demandé de contrat d’exclusivité, précise Aurélie Despretz-Rechain. Il n’était pas question d’en faire un avantage compétitif et un facteur différenciant, mais d’en faire un standard au profit de l’ensemble du secteur.”

Un sacré coup de pousse pour la startup qui a signé depuis avec une dizaine de constructeurs comme Eiffage et Vinci, et affiche aujourd’hui 1,8 million d’euros de chiffre d’affaire. Mais les véritables gagnants sont les travailleurs : une solution concrète permet de soulager leur dos, de préserver leur santé et de minimiser les risques d’accident.
 

Le Prix David avec Goliath distingue les plus belles alliances entre jeunes et grandes entreprises. Créé en 2017 par RAISE et Bain & Company, il a été décerné le 25 novembre par un jury composé de 11 dirigeants de jeunes entreprises, entreprises de taille intermédiaire et grands groupes comme Gilles Pélisson (PDG de TF1), Antoine Lemarchand (PDG de Nature et Découvertes) ou encore Charlotte Cadé (co-fondatrice de Selency).
 


WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE