Société-Économie

Un deepfake de Donald Trump pour lutter contre le sida

L’association Solidarité Sida a créé un spot publicitaire dans lequel Donald Trump annonce la fin du sida... Un trucage sensationnaliste pour encourager les Etats à intensifier la lutte contre l'épidémie. Bon ou bad buzz ?

Par Samuel Marro I Publié le 9 Octobre 2019


Ce Deepfake utilise un discours existant de Donald Trump, et remplace ses propos par ceux de l'association. (crédit : twitter.com/SolidariteSida)
Ce Deepfake utilise un discours existant de Donald Trump, et remplace ses propos par ceux de l'association. (crédit : twitter.com/SolidariteSida)
Voilà la première fake news à vocation caritative. L'association Solidarité Sida vient de diffuser un spot publicitaire dans lequel Donald Trump se félicite... d'avoir "éliminé le sida", une information évidemment fausse. Pour cela, l'association a utilisé le deepfake, une technique permettant de truquer une vidéo en remplaçant un visage ou une voix de manière très réaliste. 

Objectif de ce truquage : encourager les dons avant la sixième conférence de reconstitution du Fonds Mondial de lutte contre le sida, les 9 et 10 octobre à Lyon. À la fin du congrès, Solidarité Sida espère avoir récolté 14 milliards de dollars de la part des Etats. La somme nécessaire selon l'association pour permettre l'accès au traitement pour tous, et stopper - réellement - la transmission du VIH d'ici 10 ans.
 

Un (bad) buzz ?

En un peu plus de 24 heures, 3 millions de personnes ont vu "la première fake news qui peut devenir vraie". Antoine de Caunes, président d’honneur de Solidarité Sida, explique ce format sur Konbini : "On a choisi la Fake News parce que dans ce domaine, il faut marquer les esprits". Avant de justifier le choix de mettre en scène le président américain : "On a eu recours à celui qui a inventé la Fake News. C’est assez amusant de jouer à l’arroseur arrosé".
 

À lire aussi : Zao, l'appli qui permet d'incruster votre visage dans une vidéo


Mais, malgré ses bonnes intentions, la vidéo ne fait pas l’unanimité sur les réseaux sociaux. De nombreux internautes jugent cette fake news "dangereuse" ou estiment qu'un avertissement plus clair devrait accompagner les images. D'autres reconnaissent être tombés dans le piège, sans regarder jusqu'au bout la vidéo intitulée "Le sida, c’est fini. L’annonce choc de Trump met en émoi la planète. Et nous aussi...".

Solidarité Sida a donc rappelé sur les réseaux sociaux "à regarder la vidéo jusqu’au bout". Une étude faite en 2016 par l'université de Columbia et l'Institut national de recherche en informatique et en automatique (INRIA) montre que dans près de 60 % des cas, ceux qui relaient un lien sur Twitter ont juste lu le titre, et n'ont jamais cliqué dessus..

 Les dons reçus à l'issu de la conférence diront si cette stratégie de communication a porté ses fruits.













Newsletter : recevez chaque semaine
une sélection de nos meilleurs articles



wedemain.fr sur votre mobile