Pris dans la toile

Une "boucherie éthique" : un oxymore pour parodier notre alimentation carnée

Par I Publié le 29 Mai 2017


Le collectif de jeunes réalisateurs Les Parasites ont réalisé un documentaire fictif, mais extrêmement réaliste, qui met en lumière nos contradictions alimentaires.
 
Nous voulons manger de la viande, mais bien entendu sans que les animaux ne souffrent. Est-ce possible ? Non. Enfin, sauf si l’on écoute Daniel, protagoniste du documentaire.
 
Cet éleveur, traumatisé par les reportages tournés dans les abattoirs, ne veut plus tuer ses animaux. Or, il aime trop la viande pour arrêter d’en consommer.

Son idée ? Ouvrir une "boucherie éthique". Dans cette dernière, le consommateur trouve ainsi une viande qui n'a pas nécessité de tuer un animal. Il a simplement suffit de prélever des membres... et de les remplacer par des prothèses.
 
"Pourquoi tuer, si on peut juste prélever ?" pose la question un jeune enfant dans la fausse publicité de la boucherie éthique.
 
Pour une patte, facile ! Mais pour un foie ? Tout aussi simple : "évidemment, on ne peut pas éviter le foie gras. (…) L’idée étant, afin de ne pas tuer l’animal, de remplacer le foie juste après prélèvement", explique dans le reportage Jules Bucquenoy, chef cuisinier.
 
"La boucherie éthique, mangez la conscience tranquille" : voici le slogan de cette boucherie d’un nouveau genre.
 
La fin du de ce documentaire fictif va encore plus loin dans la provocation : finalement, pourquoi ne pourrions-nous pas nous nourrir ainsi de viande humaine, mais éthique ? 












Newsletter : recevez chaque semaine
une sélection de nos meilleurs articles



wedemain.fr sur votre mobile