Pris dans la toile

Une journaliste demande à Tinder de consulter ses données personnelles, elle reçoit 800 pages

Par I Publié le 27 Septembre 2017


Que vous utilisiez Tinder, Facebook, Instagram ou n’importe quelle application, vous avez forcément des données personnelles qui trainent. Mais savez-vous exactement lesquelles ?
 
Pour le savoir, la journaliste Judith Duportail, du quotidien britannique The Guardian, a demandé à Tinder un accès à ses données personnelles. Surprise : elle a reçu un dossier de 800 pages !
 
"L'appli a 800 pages d'informations sur moi, et probablement sur vous aussi si vous êtes l'un de ses 50 millions d'utilisateurs.[…] J'ai reçu bien plus que ce à quoi je m'attendais", explique la journaliste.
 
Cette dernière, inscrite sur l’application de rencontre depuis 2013, pensait recevoir l’historique de ses 1 700 messages et de ses 870 matchs. Elle y a en effet eu accès, mais pas que !
 
L’application a également enregistré les statistiques de ses préférences sexuelles, ses goûts musicaux et culinaires, ses mentions "J’aime" sur les réseaux sociaux, ses photos Instagram (même après avoir supprimé son compte), les lieux où elle est allée, sa formation scolaire et ses jobs, ses centres d’intérêts…
 
"L'application de rencontres me connaît mieux que je ne me connais, et cette masse d'informations privées n'est que la partie immergée de l'iceberg. Et si mes données étaient piratées ou vendues ?", s'inquiète Judith Duportail.
 
Tinder est clair concernant sa politique de confidentialité : "Vous ne devez pas espérer que vos informations personnelles, conversations ou autres communications resteront privées pour toujours." Tout est dit.

Si vous souhaitez vous aussi connaître l'étendu des données amassées par les plateformes du Net, vous pouvez consulter cette fiche pratique de la Commission Nationale Informatique et Libertés (CNIL).













Newsletter : recevez chaque semaine
une sélection de nos meilleurs articles



wedemain.fr sur votre mobile