Connectez-vous S'inscrire

Une première en France : un revenu de base financé grâce au crowdfunding

Par I Publié le 26 Octobre 2017

Julien Bayou, porte-parole d’EELV, lance la semaine prochaine une campagne de crowdfunding pour financer un revenu de base à une personne tirée au sort pendant un an.


Une personne tirée au sort recevra 1 000 euros pendant un ans. (Crédit : Pixabay)
Une personne tirée au sort recevra 1 000 euros pendant un ans. (Crédit : Pixabay)
Qui ne rêverait pas de recevoir 1 000 euros chaque mois, sans aucunes conditions ? Il ne s’agit pas d’un nouveau jeu d'argent, mais d’une expérience sur le revenu universel financée grâce au crowdfunding.
 
Pendant un an, une personne tirée au sort recevra 1 000 euros par mois. Pour être candidat, pas besoin d’avoir un certain âge, d’avoir la nationalité française ou des ressources particulières. Tout le monde peut participer.
 
Julien Bayou, conseiller d’Ile-de-France et porte-parole d’Europe Écologie Les Verts (EELV), à l'initiative de cette expérience, dévoile en exclusivité à Novethic  qu'il lancera dès la semaine prochaine la campagne de financement participatif. Objectif : rassembler 12 000 euros pour financer un an de revenu à l'heureux ou l'heureuse élue qui sera tirée au sort.

Une fois ce palier atteint, une nouvelle campagne sera organisée afin d’attribuer le revenu de base à une seconde personne. Ainsi, plus les internautes participeront financièrement à la campagne, plus l’expérience sera étendue.

Le modèle allemand

Cette expérience est une première en France, mais pas en Europe. En effet, Julien Bayou s’est inspiré d’une initiative allemande, née il y a trois ans. C’est le fondateur d’une start-up de vente en ligne, Michael Bohmeyer, qui en avait eu l’idée.
 
Après avoir quitté son entreprise, il a continué à percevoir des bénéfices d’environ 1 000 euros chaque mois. Il raconte alors avoir ressenti une libération : "Vivre sans cette peur de savoir si on aura assez d’argent pour subsister est la chose la plus importante qu’apporte le revenu universel. Ça ne résout pas tous les problèmes mais ça permet de se poser les bonnes questions sur la vie qu’on souhaite mener", explique-t-il au Monde.
 

"Vivre sans cette peur de savoir si on aura assez d’argent pour subsister." (Crédit : Pixabay)
"Vivre sans cette peur de savoir si on aura assez d’argent pour subsister." (Crédit : Pixabay)
L'entrepreneur décide alors de lancer un site, pour permettre à d’autres de recevoir cette même somme, grâce au financement participatif. En moins de trois mois, il récolte près de 50 000 euros.
 
Aujourd’hui, Michael Bohmeyer est à la tête de l’association Mein Grundeinkommen, littéralement "Mon Revenu de base", qui a permis de distribuer 119 revenus grâce aux 75 000 donateurs qui ont participé à hauteur de 1,5 millions d’euros.
 
En Finlande, une expérience similaire est également en cours depuis le 1er janvier 2017. Mais celle-ci s’adresse à 2 000 chômeurs et les revenus sont financés par les pouvoirs publics.
 
L’initiative de Julien Bayou est soutenue par le Mouvement français pour un revenu de base (MFRB) et sera suivi par une chercheuse qui viendra tirer des enseignements de cette expérience. L'élu espère ainsi interpeller l’opinion publique. 

Pour ceux qui cherchent déjà le formulaire d'inscription, celui-ci n'est pas encore disponible, mais le conseiller régional estime pouvoir réaliser le premier versement avant Noël ! 

[Mise à jour du 26/10] Le site de la campagne est désormais en ligne.




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE