Connectez-vous S'inscrire
We Demain, une revue pour changer d'époque
Assureur partenaire de We Demain

Vanis, 10 ans, start-upper philanthrope dans le recyclage des déchets

Par I Publié le 15 Octobre 2013

Ce petit garçon a ouvert une entreprise qui ramasse les déchets de sa ville pour les faire recycler. Il reverse une partie de ses bénéfices à une association d'aide aux sans-abris.


C'est bien sûr le vélo que Vanis a choisi pour ramasser les déchets
C'est bien sûr le vélo que Vanis a choisi pour ramasser les déchets
C'est le plus jeune éco-entrepreneur du monde. À 7 ans, 
Vanis Buckholz
Vanis Buckholz
Vanis Buckholz a « monté sa boîte ». Un société qui collecte plastique, verre, aluminium et papier auprès des particuliers et des entreprises et les vend chaque semaine à un grand centre de recyclage local.
 
Vanis Buckholz
Vanis Buckholz
C'est à l'école que le blondinet a été sensibilisé au retraitement des déchets, après avoir suivi un exposé pour le Jour de la Terre. Il se met alors à trier les poubelles de sa maison, puis celles de ses voisins. Par la suite, il part à vélo ramasser les détritus sur les plages, parcs et dans les rues de la ville de Newport Beach, en Californie. « C’est un sale boulot, mais il fallait bien que quelqu’un le fasse », explique-il.

Vanis, 10 ans, start-upper philanthrope dans le recyclage des déchets
L'entreprise My Recycler est aujourd’hui un business florissant, au point que les parents de son jeune patron lui ont récemment suggéré de faire un geste philanthrope. Non content de préserver l’environnement en ramassant les déchets de sa région, Vanis décide de reverser 25% de ses bénéfices, quelque 200 dollars par semaine, à l’association Project Hope Alliance, qui œuvre pour les sans-abris. Un autre quart des bénéfices couvre les frais courants de l’entreprise. Le reste est mis de coté pour l’avenir.   
 
« Vanis a fait plus en dix ans que moi en cinquante », estime son père Dave. Le jeune entrepreneur vert et social est devenu un icône à Newport Beach, dont le maire l'a convié à venir s’exprimer aux cotés de grands patrons de la ville. De quoi éduquer les adultes.

[SUITE] Deepika, 14 ans, purifie l’eau grâce aux rayons du soleil

Retour au sommaire du dossier




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE