wedemain.fr
[WE DEMAIN Info Partenaire]

Viaroom place l’intelligence artificielle au cœur de la maison

Alexandre Anquart I 6 Septembre 2018

Allumer et éteindre les lumières, régler les thermostats, baisser ou relever les stores, lancer l’arrosage du jardin… le tout sans même y penser. C’est la promesse du contrôleur domotique Viaroom HomeTM, lancé il y a peu par la start-up Viaroom Technology. Doté d’une intelligence artificielle et capable d’apprendre les habitudes de ses utilisateurs, il permet d’automatiser le pilotage de tous les appareils domestiques connectés de la maison. Concourant dans la catégorie Smart Home, Viaroom Technology est l’une des douze start-up finalistes des Prix EDF Pulse 2018.


Une partie de l’équipe Viaroom Technology lors du CES Las Vegas 2018 (Consumer Electronics Show, le plus grand salon de l’innovation technologique). De gauche à droite : Cristian Veliscu, directeur de la technologie ; Andreas Marinescu, directeur des opérations ; Alexandre Ioachim, fondateur et PDG.
Une partie de l’équipe Viaroom Technology lors du CES Las Vegas 2018 (Consumer Electronics Show, le plus grand salon de l’innovation technologique). De gauche à droite : Cristian Veliscu, directeur de la technologie ; Andreas Marinescu, directeur des opérations ; Alexandre Ioachim, fondateur et PDG.
C’est en 2016 que les membres de l’équipe de ATES Network, société de télécommunication parisienne fondée en 2010, ont commencé à s’intéresser au secteur de la domotique. Pour mieux se familiariser, ils choisissent d’abord de « domotiser » leur bureau et leur maison. «Nous nous sommes rendu compte quelques mois plus tard que pour faire fonctionner une maison en domotique, au-delà d’une simple ampoule connectée, nous avions dû rédiger plusieurs milliers de lignes de code, se souvient Alexandre Ioachim, fondateur et actuel PDG de Viaroom Technology. C’est quelque chose d’inenvisageable pour un utilisateur lambda.» C’est sur la base de ce constat initial que l’équipe a conçu Viaroom HomeTM

Lancé en janvier 2018 lors du CES de Las Vegas (Consumer Electronics Show, le plus grand salon de l’innovation technologique), le contrôleur domotique repose sur trois piliers. «Premièrement, une prise en main facile», explique Alexandre Ioachim. Même quelqu’un de novice doit pouvoir installer seul le produit. «Deuxièmement, une solution légère, équipée d’une intelligence artificielle.» Pas de commande vocale donc, ni de recours systématique à un smartphone pour allumer ou éteindre les différents appareils connectés de la maison. «Troisièmement, l’apprentissage continu, qui permet à notre système de s’adapter de manière autonome aux changements d’habitudes au sein d’un logement.» 
 
Le prérequis à l’utilisation de Viaroom HomeTM est de disposer au moins d’une ampoule connectée, et donc d’un penchant, même léger, pour la domotique. Le produit est vendu en ligne, au prix unique de 99 euros (hors période de soldes). Une fois livré, le boîtier se branche sur secteur et à la box internet. «Une séquence de 5 à 10 minutes est ensuite nécessaire pour que le système détecte, découvre et installe automatiquement les objets connectés qui l’entourent et que l’utilisateur pourra lui-même renseigner sur la page de l’application dédiée», précise Alexandre Ioachim. Puis, le contrôleur domotique entame son apprentissage, enregistrant les données récoltées par les objets auxquels il s’est connecté (ampoules, store, chauffage, système d’arrosage, etc.). «Au bout de 48 heures, grâce à son IA, Viaroom HomeTM aura détecté les activités récurrentes du foyer et pourra, dès le troisième jour, automatiser les commandes des différents équipements connectés», ajoute le PDG. Enfin, si les habitudes du foyer changent (horaires de départ le matin et de retour le soir par exemple), Viaroom s’adaptera en l’espace de deux jours, comprenant seul qu’une mise à jour automatique est nécessaire.

 Le contrôleur domotique Viaroom Home collecte et apprend les habitudes du foyer, afin de gérer de façon autonome l’ensemble des appareils et objets connectés.
 Le contrôleur domotique Viaroom Home collecte et apprend les habitudes du foyer, afin de gérer de façon autonome l’ensemble des appareils et objets connectés.
Le système Viaroom a la particularité de ne pas imposer de système « fermé », son utilisateur pouvant s’équiper d’objets de domotique de n’importe quelle marque. «À ce jour, notre système peut supporter et se connecter à environ 300 types d’objets, assure Alexandre Ioachim. Nous sommes une solution multi-hub.» Par ailleurs, en recourant à l’utilisation du machine learning (apprentissage machine), les concepteurs de Viaroom HomeTM sont en mesure de garantir la sécurisation des données récoltées et analysées. «Une fois les automatismes créés, les données sont effacées de notre cloud au bout de quelques jours et sont directement encryptées dans le boîtier Viaroom», détaille le PDG qui voit dans la réponse concrète aux problématiques de sécurité et de protection des données personnelles, l’une des conditions essentielles à la démocratisation de la domotique.
 
Pour la rentrée 2019, les concepteurs de Viaroom HomeTM annoncent une levée de fonds afin d’étoffer l’équipe en embauchant plusieurs docteurs en intelligence artificielle. Mais aussi pour développer de nouvelles mises à jour et lancer de nouveaux services et fonctionnalités, notamment destinés aux personnes âgées et à mobilité réduite. Viaroom HomeTM est actuellement vendu en France et dans cinq autres pays européens tandis que la commercialisation en ligne aux États-Unis est prévue pour janvier 2019.
 


Les Prix EDF Pulse récompensent les start-up françaises et européennes qui innovent dans le sens de la transition énergétique et imaginent les usages électriques de demain. Les entreprises qui concourent sont réparties dans quatre catégories, Smart Home (maison intelligente), Smart City (ville intelligente), Smart Business (entreprise intelligente), Smart Health & self (santé et bien-être  connectés). Un Grand Jury désignera un lauréat par catégorie, et un 5e Prix sera décerné par le public à l'issue d'une campagne de vote en ligne. Les résultats finaux seront annoncés lors des Electric Days, l'évènement innovation du groupe EDF, dont la deuxième édition se tiendra du 9 au 11 octobre à Paris. À la clé pour chacune des start-up lauréates : 70 000 € de dotation, une campagne de communication grand public et l’opportunité pour elles de bâtir leur notoriété et d’accélérer leur développement.

L'énergie est notre avenir, économisons-la !
L'énergie est notre avenir, économisons-la !


WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE