Planète

Vidéo : En Indonésie, l'association Kalaweit rachète des forêts pour sauver les gibbons

L’association Kalaweit oeuvre depuis plus de 20 ans pour préserver la biodiversité indonésienne, et notamment les gibbons, menacés par une déforestation intensive. Son fondateur Chanee revient sur les enjeux de son action.

Par Pauline Vallée I Publié le 23 Octobre 2019


Sept espèces de gibbons vivent en Indonésie, et toutes sont menacées par la destruction de leur habitat. (Crédit : Wikipedia)
Sept espèces de gibbons vivent en Indonésie, et toutes sont menacées par la destruction de leur habitat. (Crédit : Wikipedia)

Il n’y a pas qu’en Amazonie que les forêts brûlent. En Indonésie, la troisième forêt tropicale du monde est aussi menacée par les incendies et la déforestation, notamment du fait de l’exploitation intensive de palmiers à huile. L’équivalent de six terrains de football sont déboisés chaque minute.

La faune sauvage locale souffre de cette destruction : les sept espèces de gibbons présentes en Indonésie sont toutes classées "en danger“ et les trois espèces d’orang-outang en "danger critique” d’extinction selon la liste internationale IUCN.

Depuis 1998, l'association Kalaweit se mobilise pour préserver cet écosystème en danger. Son fondateur Aurélien Brulé, dit "Chanee", revient pour We Demain sur les enjeux de son projet, le plus important au monde pour la réhabilitation des gibbons.














Newsletter : recevez chaque semaine
une sélection de nos meilleurs articles



wedemain.fr sur votre mobile