wedemain.fr
En savoir plus
Twitter
Rss
Ma maison demain

Visite guidée de l'appartement écolo de demain

Par Alice Pouyat I Publié le 13 Septembre 2018

À quoi ressemblerait l'appartement de la transition ? Douze acteurs de l'économie sociale et solidaire ont meublé un trois-pièces parisien pour en faire une vitrine de la maison de demain. Rien d'inaccessible au final, plutôt des idées simples à appliquer au quotidien.


Douze acteurs de l'ESS ont aménagé un appartement parisien le temps d'une semaine, dans le cadre de la Fête des Possibles. (Crédit : DR)
Douze acteurs de l'ESS ont aménagé un appartement parisien le temps d'une semaine, dans le cadre de la Fête des Possibles. (Crédit : DR)
Au programme ce matin, visite d'appartement. Du monde se presse, habituel à Paris, surtout pour un trois-pièces au bord du Canal Saint-Martin. Cet appartement pourtant n'est pas à louer. Sa seule raison d'être : "inspirer". Nous sommes aux Canaux, "maison des Economies innovantes et solidaires", qui vient d'aménager un "Appartement de la transition ", une vitrine de ce que pourrait être une vie intérieure "plus douce, plus solidaire, plus écolo". Et inauguré à l'occasion de La Fête des Possibles du 15 au 30 septembre.

"Nous voulions montrer que la transition peut se faire dans tous les aspects de la vie, en changeant de petites choses de son quotidien", explique Antoine Laurent-Atthalin, responsable communication d'Artisans du monde, qui a coordonné l'aménagement de l'appartement, avec douze autres entreprises sociales et solidaires.

Des meubles vintage de chez Emmaüs

Première pièce : la cuisine. Ici bien sûr, on déguste des aliments issus d'Amap et du commerce équitable : bières, café, petits gâteaux. A côté de la poubelle siège un lombricomposteur très simple d'utilisation (le même modèle que We Demain teste dans ses bureaux).

Comme le salon, la pièce est équipée d'un mobilier tendance et vintage. Commode en formica, table bistrot en marbre et fer forgé, chaise à bascule en rotin, petit pouffe rétro en velours rose… Des meubles de seconde main tous issus de Label Emmaüs, la boutique en ligne de l'association qui s'ouvre désormais à des articles d'autres entreprises, soit plus de 320 000 références en ligne. En chinant bien, de belles affaires peuvent être dénichées.

Zéro déchet

Emmaüs propose aujourd'hui en ligne de beaux meubles d'occasion (Crédit : DR)
Emmaüs propose aujourd'hui en ligne de beaux meubles d'occasion (Crédit : DR)
Ecolo, ce foyer moderne n'en est pas moins connecté. Sur le bureau, on retrouve le Fairphone, un smartphone éthique et modulaire. Mais aussi un ordinateur de la société Commown, qui lutte contre l'obsolescence programmée et la pollution électronique en louant du matériel informatique de qualité facilement réparable. De l'électronique alimentée en électricité via Enercoop, fournisseur coopératif et 100 % renouvelable.

Dans le couloir, la mobilité douce est à l'honneur avec un vélo prêté par Solicycle, atelier de vente et de réparation de vélos solidaires. 

Enfin, direction la chambre : coté dressing, on découvre presque "évidemment" une paire de baskets Veja, la marque française engagée qui cartonne et des cosmétiques zéro déchet de la marque Lamazuna : oriculi pour remplacer les coton-tiges, brosse à dent à tête remplaçable, et lingettes démaquillantes "lavables 300 fois".

Pas de plastiques dans la salle de bain zéro déchet ! (Crédit : DR)
Pas de plastiques dans la salle de bain zéro déchet ! (Crédit : DR)
La tirelire de ce foyer fictif s'appelle la Nef, une coopérative qui finance des projets d'utilité sociale, écologique et culturelle. Les particuliers peuvent tous y ouvrir un livret.

Le portefeuille de ce foyer est aussi doté de Pêche, la monnaie citoyenne locale d'Ile-de-France, arrivée en Paris en mai dernier, qui permet de faire des achats chez des commerçants engagés.

"Bobo" cet appartement ? Peut-être, mais au final accessible à tous. "Le but est de montrer des solutions faciles à appliquer. Autrefois, les altermondialistes disaient 'Un autre monde est possible'. Pour nous, l'idée est d'être artisan de ce monde", poursuit Antoine Laurent-Atthalin.

Pour les curieux, l'appartement sera ouvert jusqu'à dimanche puis pourrait se répliquer, s'agrandir et voyager dans toute la France. 






[INFO PARTENAIRE]
Envie d'en savoir plus sur la maison de demain, d'explorer les nombreuses mutations qui parcourent le monde de l'habitat, de mettre en place des solutions pour mieux vivre chez soi ?


wedemain.fr sur votre mobile