Santé

Voici à quoi pourrait ressembler le salarié du futur (et ça fait peur)

Comment notre corps change-t-il après vingt ans passé à travailler assis face à un écran ? Des experts se sont penchés sur l'impact de la sédentarité au travail, et le résultat est effrayant.

Par Pauline Vallée I Publié le 29 Octobre 2019


Emma présente toutes les pathologies caractéristiques d'un travailleur de bureau. (Crédit : Fellowes)
Emma présente toutes les pathologies caractéristiques d'un travailleur de bureau. (Crédit : Fellowes)

Si vous la croisiez au bureau, elle vous ferait certainement peur. Dos voûté, yeux injectés de sang, chevilles et poignets gonflés… Emma ressemble à un fantôme qui aurait passé trop de temps face à un ordinateur.

Rassurez-vous, cette collègue n'existe pas. Du moins pas encore. Il s'agit en réalité d'un modèle grandeur nature imaginé dans le cadre de l'enquête "Le collègue du futur" commandée par l'entreprise américaine Fellowes. Un panel d'experts y évaluent l'impact des conditions de travail modernes (sédentarité, écrans. omniprésents...) sur la forme physique des travailleurs.

"Emma concentre tout sur elle, mais il est rare qu’un individu cumule tous ces facteurs en même temps !", temporise Fabienne Broucaret, fondatrice du webzine My Happy Job, qui a participé à l'élaboration du rapport.  

"Le résultat peut effrayer mais l’idée est d’entraîner une prise de conscience des risques si rien n’est fait pour changer nos habitudes de travail." Les employés de bureau français sont déjà nombreux à se plaindre de pathologies directement liés à leur environnement professionnel : 67 % souffrent de maux de dos, 59 % de maux de tête et 57 % de fatigue oculaire. Près de neuf sur dix s’inquiètent des conséquences d’une immobilité prolongée sur leur santé, selon le rapport. 


Survolez la photo avec votre souris pour découvrir toutes les caractéristiques d'Emma
 

Les bonnes pratiques à adopter pour ne pas ressembler à Emma

Si les entreprises doivent évidemment prendre leurs responsabilités pour améliorer les conditions de travail et le bien-être de leurs salariés, chacun peut aussi agir au quotidien afin de prévenir les conséquences de la sédentarité sur sa forme physique. 

La bonne position face à un écran (Crédit : INRS)
La bonne position face à un écran (Crédit : INRS)
Pour le dos, Fabienne Broucaret recommande de se lever régulièrement dans la journée et de veiller à adopter une bonne position  (pied à plat, écran au niveau des yeux...). "Le mieux est de ne pas tenir une seule position du matin au soir, mais de séquencer sa journée. Par exemple traiter assis une tâche de fond, puis travailler debout pour traiter ses mails puis enchaîner dix minutes sur une swiss ball pour passer un coup de fil."

On se lève dès que possible pour faire quelques pas, que ce soit pour atteindre la machine à café ou faire un tour dehors. Faire quelques étirements ou pratiquer un peu de yoga de bureau est également recommandé.

Ces conseils sont également valables pour les articulations, qui gonflent du fait d’une mauvaise circulation sanguine. Éviter de croiser les jambes et utiliser un repose-pied permet de soulager les jambes et les chevilles.

Au niveau des bras et des mains, "il existe des souris ergonomiques qui vont soulager le poignet et moins le solliciter", indique experte en bien-être au travail. Les utilisateurs d’ordinateur portable préféreront travailler avec une souris plutôt que le pavé tactile.

Enfin, en ce qui concerne les yeux, mieux vaut prendre l’habitude de les détacher régulièrement de son écran afin de regarder l’horizon (ou par la fenêtre, c’est encore mieux).

"Nous regardons aujourd’hui beaucoup de choses de très près, comme notre ordinateur ou notre téléphone, et moins le bout de la rue", note Fabienne Broucaret. Des filtres anti-lumière bleu et du sérum physiologique peuvent agir en complément pour prévenir la fatigue et la sécheresse oculaire.












Newsletter : recevez chaque semaine
une sélection de nos meilleurs articles



wedemain.fr sur votre mobile