Ma maison demain

Voici comment la BBC imaginait la maison de 2020... en 1989

Par I Publié le 29 Janvier 2020

Commande vocal, objets connectés, technologies plus respectueuses de l’environnement… En 1989, les journalistes de la BBC imaginaient les changements qui feraient leur entrée dans les foyers en 2020. Et ils avaient vu assez juste.


En 1989, les journalistes imaginaient des fenêtres qui se transforment en écran... (Crédit : BBC)
En 1989, les journalistes imaginaient des fenêtres qui se transforment en écran... (Crédit : BBC)
"Quels seront les grands changements dans nos maisons en 2020 ?" C’est la question que se posaient en 1989 les journalistes de l’émission Tomorrow's world  ("le monde de demain") de la BBC. Loin d’imaginer une maison de science-fiction, ils avaient plutôt vu juste dans leurs prédictions. 
 
D’entrée, la présentatrice se demande si la maison du futur protègera l’environnement et quelles nouvelles technologies s'inviteront dans les foyers. Deux questions omniprésentes aujourd'hui.


Une maison intelligente

Première réponse de Christine MacNulty, en charge à l'époque du projet "Home of the future" au sein de l’entreprise Applied Futures : la technologie sera bien présente mais de manière moins visible, sans bouton, elle sera plutôt intégrée directement à la maison.
   
"Les habitants voudront des maisons qui travaillent pour eux", dit-elle.
   
Une maison intelligente en somme. De fait, de nombreux systèmes existent déjà afin de régler automatiquement le chauffage, la lumière, l’arrosage… Et ces technologies ne cessent d’être développées et perfectionnées. 
 
Un journaliste enchaine en expliquant qu’en 2020 la lumière s’allumera dès que quelqu’un entrera dans une pièce ; très courant aujourd'hui, même si c’est plutôt le cas dans les lieux publics. Il évoque aussi la possibilité que les commandes se fassent par la voix. Dans la vidéo, on le voit demander à écouter du Bach, et la musique se lancer toute seule.
 
Le contrôle vocal se répand en effet à grande vitesse. Des smartphones aux enceintes intelligentes, il suffit de poser une question pour qu'une intelligence artificielle intégrée à ces appareils nous réponde (de façon plus ou moins pertinente).
 
En 2050, contrôlera-t-on notre maison par la pensée et non plus par la voix ? C’est en tout cas sur cela que planche la start-up française Next Mind via un bandeau qui permet de commander mentalement son téléviseur par exemple, nous vous en parlions dans cet article.

Gérer différemment l’énergie

Les journalistes interrogés énumèrent d'autres avancées qui sont aujourd’hui en train de devenir réalité : des fenêtres qui pourront se tinter, protéger de l’éblouissement et des radiations solaires ; ou la disparition des prises électriques avec le développement de nouvelles sources d'énergie.

Actuellement des chercheurs tentent par exemple de développer des papiers peints ou des peintures capables de produire de l’électricité, et d’autres vont encore plus loin. C’est le cas de l’entreprise Teratonix qui a présenté au dernier CES  une technologie permettant de transformer les ondes en électricité. Résultat : plus besoin ni de câble ni de batterie. 
       
Enfin, Christine MacNulty revient sur l’une des questions évoquées en introduction : l’écologie. Nous aurons une grosse pression pour diminuer l’utilisation des énergies fossiles et protéger l’environnement", dit-elle. Une question au cœur de l’habitat aujourd’hui, avec par exemple la multiplication des offres d’électricité verte, le développement des maisons passives, ou même la possibilité de faire du biogaz chez-soi
 
À nous d’imaginer la maison de 2050 ou de 2100…




wedemain.fr sur votre mobile