Planète

Voici la première compagnie aérienne zéro plastique

Durant le mois de décembre, la compagnie aérienne Hi Fly a testé des vols sans aucun plastique à usage unique sur quatre vols entre le Portugal et le Brésil. Cette pratique devrait être généralisée d’ici la fin de l’année.

Par I Publié le 17 Janvier 2019


Première mondiale : la compagnie aérienne portugaise Hi Fly réalise des vols sans plastique à usage unique. (Crédit : Hi Fly)
Première mondiale : la compagnie aérienne portugaise Hi Fly réalise des vols sans plastique à usage unique. (Crédit : Hi Fly)
Le plastique est devenu l’un des principaux ennemis de la planète. Les images de paille coincée dans la narine d’une tortue, d’un bébé phoque mort étouffé dans du plastique ou d’un îlot de déchets flottant dans l’océan Pacifique faisant trois fois la taille de la France marquent les esprits.
 
Et poussent associations, entreprises, collectivités et citoyens à inventer et développer des alternatives sans plastique.
 
La dernière en date, plutôt anecdotique : la compagnie aérienne portugaise Hi Fly, qui a testé pendant la période des fêtes des vols sans plastique à usage unique entre le Portugal et le Brésil. 
    
"Nous ne pouvons plus ignorer l'impact de la contamination par le plastique sur les écosystèmes, ni sur la santé humaine", a expliqué Paulo Mirpuri, président de Hi Fly, sur la chaine CTV.
    
Des alternatives en bambou, papier recyclé ou matériaux compostables ont été utilisées pour les couverts, les brosses à dents ou encore les gobelets sur quatre vols pendant le mois de décembre. Cette pratique devrait être généralisée au sein de la compagnie d’ici la fin de l’année 2019.
    
"Ce vol Hi Fly historique, sans aucun objet en plastique à usage unique à bord, souligne notre engagement de faire de Hi Fly la première compagnie aérienne au monde 'sans plastique' d'ici les 12 prochains mois."

Résultat, ces quatre vols transportant 700 personnes auraient permis d’éviter l’utilisation de 350 kilogrammes de plastique. "Plus de 100 000 vols décollent chaque jour à travers le monde et, les vols commerciaux ont transporté près de 4 milliards de passagers l'an passé. Ce nombre devrait doubler encore en moins de 20 ans. Donc, le potentiel pour faire la différence est clairement énorme", a développé le président. 
 
Une goutte d’eau par rapport à l’empreinte carbone des compagnies aériennes, mais autant éviter une source de pollution supplémentaire.












Newsletter : recevez chaque semaine
une sélection de nos meilleurs articles



wedemain.fr sur votre mobile