Tech-Sciences

Voiture électrique : les constructeurs revisitent leurs modèles mythiques

Méhari, Mini, 504, Jaguar e-type Zéro... le salon de l'Automobile, qui débute ce jeudi, est marqué cette année par plusieurs voitures électriques qui semblent tout droit sorties des années 1970.

I Publié le 4 Octobre 2018


La Jaguar e-type Zéro reprend les lignes de son aïeule en lui ajoutant une motorisation électrique pour le XXIème siècle. (Crédit : Jaguar)
La Jaguar e-type Zéro reprend les lignes de son aïeule en lui ajoutant une motorisation électrique pour le XXIème siècle. (Crédit : Jaguar)
Cette année, le Mondial de l’Automobile, qui a débuté à Paris ce jeudi 4 octobre, fait la part belle aux véhicules électriques, avec la présence remarquée de la Tesla Model 3 et de sa concurrente la BMW i3.

Si les constructeurs rivalisent comme chaque année de concept-cars futuristes, Peugeot a créé la sensation en dévoilant une version revisitée de sa mythique 504. Une tendance rétro-futuriste que s’approprient d'autres constructeurs.

Zoom sur cinq voitures emblématiques des années 1960 et 1970, réinventées pour le XXIe siècle.

Peugeot e-Legend

La 504 de 2018 mêle lignes classiques et modernes. (Crédit : Peugeot)
La 504 de 2018 mêle lignes classiques et modernes. (Crédit : Peugeot)
C'est la star du salon de l'automobile cette année. Modèle emblématique des années 1970 au même titre que la DS de Citroën, la 504 coupée de Peugeot revient en version électrique.

Une inspiration qui se traduit par des lignes franches, dessinées par le designer français Gilles Vidal, avec un capot galbé et des phares en formes d’yeux froncés. L’intérieur est lui aussi rétro, avec du velours bleu et des panneaux de bois.

Côté performances, Peugeot annonce une accélération de 0 à 100 km/h en moins de 4 secondes. Et une batterie de 100 kWh offrant une autonomie théorique de 600 km. Elle pourra se recharger à 90 % en seulement 25 minutes. Encore au stade de concept, aucune date de commercialisation n'a été communiquée.

Mini électrique

BMW a dévoilé une nouvelle version 100% électrique de sa Mini après l'échec de la version hybride. (Crédit : Mini)
BMW a dévoilé une nouvelle version 100% électrique de sa Mini après l'échec de la version hybride. (Crédit : Mini)
Après l’échec de sa Mini hybride, capable de seulement 30 km d’autonomie sur batterie, BMW revient avec une version 100 % électrique de son véhicule emblématique des années 1960.

Cette Mini sera dotée d’un moteur d’une puissance d’environ 200 chevaux et d’une autonomie d’au moins 160 kilomètres, selon le fabricant. Fabriqués à Oxford, les premiers modèles devraient être livrés d’ici 2019. Aucun prix n'a encore été communiqué.

e-Mehari

Malgré l'échec de la première Mehari électrique, Citroën récidive avec un design toujours aussi particulier. (Crédit : Citroën)
Malgré l'échec de la première Mehari électrique, Citroën récidive avec un design toujours aussi particulier. (Crédit : Citroën)
En 2016, Citroën commercialisait une première version électrique de sa Méhari. Un véhicule emblématique des stations balnéaires qui s’est écoulé à 150 000 exemplaires depuis son lancement en 1968. Mais la version électrique n’a pas connu un tel succès, la faute à sa batterie de technologie LMP, produite par le groupe Bolloré, qui se décharge d’elle-même.

50 ans après sa sortie, Citroën revient avec une nouvelle version de la Méhari. Celle-ci dispose d’une batterie de 30 kW, permettant une autonomie de 200 km. Quand au moteur de 68 chevaux, celui-ci est bridé à 110 km/h. Une version décorée par le couturier Jean-Charles de Castelbajac a été présentée lors du salon de l'Automobile de cette année.

Kalashnikov CV-1

Le fabricant d'armes russe Kalashnikov a créé la surprise en annonçant cet été se lancer dans le marché de l'automobile. (Crédit : Kalashnikov)
Le fabricant d'armes russe Kalashnikov a créé la surprise en annonçant cet été se lancer dans le marché de l'automobile. (Crédit : Kalashnikov)
Jeudi 23 août, lors d’un salon de l'armement en Russie, l'entreprise russe Kalashnikov a dévoilé le prototype d’une nouvelle voiture électrique. Son ambition affichée ? Rien de moins que de concurrencer le fabricant américain Tesla.

Kalashnikov met en avant les performances de son véhicule : une batterie de 90 kWh permettant en théorie une autonomie de 350 km. Et une accélération de 0 à 100 km/h en 6 secondes. Mais comme l’ont découvert plusieurs blogueurs, la carrosserie ressemble à s'y méprendre à celle d’une Moskvitch 2140. Un véhicule produit en URSS à partir de 1975. Et que le constructeur aurait simplement modifié pour accueillir un moteur électrique. Ce qui fait douter les commentateurs de la réalité du projet...

Jaguar e-type Zéro

Cette Jaguar est probablement le véhicule de cette sélection qui allie le mieux vintage et innovation. (Crédit : Jaguar)
Cette Jaguar est probablement le véhicule de cette sélection qui allie le mieux vintage et innovation. (Crédit : Jaguar)
Utilisée lors du mariage de Meghan Markle et du Prince Harry, la Jaguar E-Type Zéro aurait dû rester au stade de concept. Mais face à l’engouement généré par cette nouvelle version du modèle Série E commercialisé pour la première fois en 1961, Jaguar a décidé de produire cette voiture dès 2019 pour une livraison en 2020.
 
Le modèle conserve son châssis et sa carrosserie d'origine mais embarque sous le capot un moteur électrique d’une puissance de 300 chevaux, lui permettant d’atteindre 100 km/h en 5,5 secondes. Côté autonomie, celle-ci atteindra théoriquement 330 km.  Si aucun prix n’a encore été communiqué, il devrait s'avérer très élevé.

On donnera comme crédit à Jaguar d'avoir réussi à conserver l'élégance du premier modèle, quand ses concurrents cherchent à moderniser leur look avec plus ou moins de succès.

 












Newsletter : recevez chaque semaine
une sélection de nos meilleurs articles


    Aucun événement à cette date.

wedemain.fr sur votre mobile