Déchiffrer  > Santé et bien-être : attention aux nouvelles sectes

Written by 18 h 45 min Déchiffrer, Vidéos / Podcasts

Santé et bien-être : attention aux nouvelles sectes

Armelle Oger, journaliste à WE DEMAIN, était sur le plateau du “23h” de franceinfo, mercredi 12 janvier, pour parler de son enquête à propos des nouvelles sectes qui surfent sur la santé et le bien-être.

Le 17/01/2022 par Sofia Colla
nouvelles sectes

La santé et le bien-être sont des sujets qui concernent de plus en plus les Français. Mais qui sont aussi repris par des mouvements sectaires. C’est ce qu’explique Armelle Oger, journaliste à WE DEMAIN, sur le plateau du “23h” de franceinfo ce mercredi 12 janvier. 

Pour mener son enquête sur ces nouvelles sectes, publiée dans WE DEMAIN n°36, Armelle Oger s’est appuyée sur le rapport 2020 de la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires) et sur des témoignages.

Le Covid, une porte d’entrée pour les nouvelles sectes

La journaliste de WE DEMAIN constate “une évolution assez catastrophique, car c’est plus de 40 % de saisines, de dénonciations et d’observations de dérives sectaires”

Des dérives qui touchent tout le monde, notamment les enfants. “Le président de la Miviludes dit que jamais on a été aussi vulnérables – tous profils confondus – et nos vulnérabilités n’ont jamais été aussi exploitables par les sectes“, détaille Armelle Oger. 

Ces nouvelles sectes jouent sur cette notion de santé. Et profitent de la menace et des peurs qui entourent la crise sanitaire. Le Covid a favorisé le développement de ces sectes, qui encouragent par exemple l’utilisation de remèdes naturels, de retraites ou de fausses psychothérapies. “Il y a un très fort mal-être collectif. Évidemment c’est un terrain de joie pour ces gourous qui se présentent comme des coaches”, souligne la journaliste de WE DEMAIN. 

Le digital facilite et booste également le recrutement et la formation de groupes. Ces nouveaux gourous jouent “sur nos failles et nos angoisses”, alerte Armelle Oger. Si le Covid est une porte d’entrée, ils cherchent aussi à attirer les profils sensibles au climat et à la protection de l’environnement. 

Retrouvez l’enquête d’Armelle Oger sur les nouvelles sectes dans WE DEMAIN n°36. Un numéro disponible en kiosque et sur notre boutique en ligne.

Tags:

A lire aussi :