Découvrir  > Avant la COP26, cinq bonnes raisons de visiter Glasgow

Written by 15 h 31 min Découvrir • 3 Comments

Avant la COP26, cinq bonnes raisons de visiter Glasgow

Glasgow accueillera en novembre la COP26. Avant ce grand rendez-vous climatique, voici nos bonnes adresses éco-responsables pour découvrir la capitale économique de l’Ecosse.

Le 08/07/2021 par Lou-Eve Popper
La Nécropole de Glasgow offre l’occasion d’une très jolie balade au vert.
(Crédit : Shutterstock)
(Crédit : Shutterstock)

Highlands brumeux, lochs romantiques, vaches à poils longs… L’Ecosse est une destination de choix pour les amateurs de nature. Le pays a d’ailleurs accéléré sa transition écologique ces dernières années.

Sa capitale économique Glasgow, elle, accueillera en novembre la COP26 – le prochain grand rendez-vous international sur le climat. Une ville qui ne manque pas de bonnes adresses éco-responsables. Pour vos déplacements, visites touristiques ou dégustations gastronomiques, notre correspondante en Ecosse partage ses bons plans. Suivez le guide !

Glasgow et ses espaces verts

Avec ses 90 jardins et parcs, la capitale économique de l’Écosse mérite bien son surnom de “Dear Green Place”. Le plus ancien parc de la ville, le Glasgow Green, abrite notamment la fontaine de Doulton, soit la plus grande et la mieux conservée des fontaines en terre cuite au monde. Le parc du Glasgow Green accueille par ailleurs de nombreux festivals et concerts au cours de l’été. 

À l’est de la ville, la Nécropole de Glasgow offre l’occasion d’une très jolie balade dans un vieux cimetière victorien. Enfin, si vous souhaitez apercevoir les placides vaches des Highlands, filez au Pollock Country Park. Et ne manquez pas les jardins botaniques, célèbres pour leurs magnifiques serres remplies de plantes tropicales.

A lire aussi : COP26 : l’Écosse, bon élève de la transition écologique

Explorer la ville à pied et à vélo 

Adeptes de la marche, profitez des Walking Tours in Glasgow ! Les guides locaux proposent notamment des tours thématiques autour du Street art, des pubs écossais, du célèbre architecte Charles Mackintosh ou encore du côté sombre de Glasgow…  Les mélomanes pourront, de leur côté, profiter des Glasgow City Music Tours

Pour les amateurs de deux roues, les Glasgow Bike Tours permettent admirer les sites historiques le long des pistes cyclables. Pas besoin d’être un grand sportif. Tout le monde peut être de la partie ! Ceux qui préfèrent la jouer cavalier seul pourront emprunter les “Next Bikes” – version écossaise des Vélib parisiens. La ville met en effet à disposition 800 vélos repartis dans 79 stations. En fin de journée, grimpez dans le Glasgow Subway. L’un des plus vieux métros du monde. 

Expositions : énergies vertes

Pour tout savoir sur notre consommation d’énergie et explorer les alternatives aux combustibles fossiles, direction la passionnante exposition du Glasgow Science Centre, intitulée “Powering the Future“. Le Riverside Museum, le musée des transports situé sur les bords du fleuve Clyde, présente, lui, l’exposition “Going Green, the Drive for Energy Efficiency“, dont la pièce maîtresse est une voiture Tesla. Les amateurs d’énergies renouvelables pourront également visiter le plus grand parc éolien du Royaume-Uni, Whitelee, composé de près de 200 éoliennes. Situé à 20 minutes au sud de la ville, l’endroit est idéal pour des balades à vélo et à pied ou des chevauchées à cheval. 

Se restaurer en mode “eco-friendly” 

Côté gastronomie, Glasgow offre une large sélection de restaurants végétariens et vegan. Comme l’emblématique Mono, au centre de la Merchant City. Célèbre pour son atmosphère détendue, le lieu vend aussi des disques et organise régulièrement des concerts. De son côté, l’Ubiquitous Chip, propose des spécialités écossaises conçues avec des produits locaux. Pour les amoureux des produits de la mer, le Gamba sert des poissons issus de la pêche responsable. Au sud de la ville, le Locavore Cafe est une entreprise sociale et solidaire, seul établissement dans tout Glasgow où l’on peut déguster des plats intégralement bio. 

Faire du shopping responsable

Envie de courir les fripes ? Glasgow est bien fournie ! Le Glad Rags Thrift, situé au sud de la ville, vend des vêtements qui auraient autrement finis à la décharge. Pour dénicher des trésors vintage, rendez-vous plutôt au Stary Stary Night. Le Emily Rose Vintage est, pour sa part, une caverne d’Ali Baba pour les meubles, les livres et les petits cadeaux à offrir à vos proches. Le Lovesome Emporium, qui se situe dans la Gallerie de Courcy, à l’ouest de la ville, propose quant à lui un large choix de produits de beauté éco-responsables. Enfin, si vous séjournez dans un logement avec cuisine, le Zero Waste Market vous permettra de faire vos courses alimentaires sans emballage plastique. 

Tags:

A lire aussi :

  • Réchauffement climatique : Total savait depuis 50 ans

    Déchiffrer

    Réchauffement climatique : Total savait depuis 50 ans

    Une étude révèle que Total a été alerté dès les années 1970 de l’impact climaticide de son activité. Le groupe pétrolier a toutefois cherché à insuffler le doute scientifique pendant des années.
  • Affaire du siècle : l’État condamné  à réparer son préjudice écologique

    Respirer

    Affaire du siècle : l’État condamné à réparer son préjudice écologique

    La justice a donné au gouvernement jusqu’au 31 décembre 2022 pour compenser ses excès d’émissions de CO2. Une nouvelle victoire pour les plaignants de l’Affaire du siècle.
  • En Normandie, 428 communes menacées par la montée des eaux

    Respirer

    En Normandie, 428 communes menacées par la montée des eaux

    La Normandie est une des premières régions françaises à prendre le changement climatique scientifiquement en main. La région a lancé un "Giec Normand", qui transpose les prévisions des experts mondiaux du climat à l'échelle locale. Et les résultats de leur radiographie mettent face à l’urgence d’agir. L’augmentation d’intensité des aléas marins ainsi que celle du niveau de la mer expose le littoral normand et les estuaires au risque de submersion. Les enjeux territoriaux, démographiques et économiques sont énormes.