Politique

La France aura bientôt son commandement de l’espace

C’est officiel, la France devrait se doter à la rentrée d’un commandement militaire entièrement dédié aux affaires spatiales. Le chef de l’État a confirmé la nouvelle samedi 13 juillet, évoquant un “véritable enjeu de sécurité nationale”.

Par Pauline Vallée I Publié le 15 Juillet 2019


La mission de la nouvelle armée de l'Espace, notamment: protéger les satellites contre d'éventuelles attaques. (Crédit : Wikipedia)
La mission de la nouvelle armée de l'Espace, notamment: protéger les satellites contre d'éventuelles attaques. (Crédit : Wikipedia)

Assurer notre défense de l’espace et par l’espace.” C’est par cette formule que le président Emmanuel Macron a confirmé, samedi 13 juillet à l’occasion d’une réception donnée par le ministère des Armées, la création d’un nouveau commandement militaire dédié à l’espace.

Cette nouvelle unité devrait officiellement voir le jour en septembre prochain, au sein de l’Armée de l’Air, qui sera rebaptisée à terme “Armée de l’Air et de l’Espace”. Elle rassemblera les moyens consacrés à la défense spatiale, qui étaient jusqu'ici répartis dans les trois corps de l'armée. Le commandement sera basé à Toulouse, grand lieu de l’espace français”, et il regroupera dans un premier temps 200 personnes.
 

Invitée le lendemain par France Inter, la ministre des Armées Florence Parly a défendu la nécessité de créer un commandement spécialisé. Elle s'était déjà engagée en septembre 2018 à doter la France d'“une véritable autonomie stratégique spatiale” afin d’exercer un contrepoids aux “menaces portées par quelques grandes puissances”.
 
Il y a 1 500 satellites autour de la Terre, il y en aura 7 000 dans dix ans. Et ces satellites sont de plus en plus considérés comme des objets qui peuvent être espionnés ou modifiés. Nous avons fait l’objet de tentatives [d’attaque]. (...) Un satellite russe s’approchait un peu trop près de nos satellites.

Or, si certains de ces satellites ont un usage purement civil, comme les satellites météo, d'autres ont un usage militaire important. L'armée les utilise "sur les théâtres d'opération quels qu'ils soient, même au Sahel, pour communiquer, pour se géolocaliser, pour observer des situations, se renseigner", a expliqué la ministre. 

D'autres détails sur la nouvelle stratégie spatiale de la France devront être révélés dans les prochains jours.   

La course à la militarisation spatiale

La France n’est pas la seule à prendre la militarisation de l’espace au sérieux. En août 2018, le président américain Donald Trump avait annoncé la création d’une Space Force, nouvelle branche militaire entièrement consacrée à la défense de l'espace extra-atmosphérique.

Et ce alors que le club des puissances spatiales ne cesse de s’agrandir : en janvier dernier, la Chine est ainsi devenu le tout premier pays à parvenir à se poser sur la face cachée de la Lune. L’Inde avait prévu d’envoyer ce lundi sa première sonde sur la Lune, avant de suspendre l’opération une heure avant le décollage pour raisons techniques. 

 












Newsletter : recevez chaque semaine
une sélection de nos meilleurs articles



wedemain.fr sur votre mobile