Inventer  > Voiture à hydrogène : bonne ou mauvaise idée ?

Written by 9 h 29 min Inventer • One Comment

Voiture à hydrogène : bonne ou mauvaise idée ?

En France et en Allemagne, les gouvernements se sont entichés de l’hydrogène décarboné, paré de toutes les vertus. Selon leurs plans de relance, il propulsera avions, bateaux, trains et camions, verdira nos usines… Le graal de l’énergie propre ? Pas si sûr. Exemple avec la voiture.

Le 21/12/2020 par Bernard Miermont
L’utilisation grand public de l’hydrogène nécessiterait la mise en place d’un réseau de stations-service et donc des investissements considérables. ( Crédit : Shutterstock)
L’utilisation grand public de l’hydrogène nécessiterait la mise en place d’un réseau de stations-service et donc des investissements considérables. ( Crédit : Shutterstock)

Retrouvez l’article “Hydrogène boum ou pchitt ?” dans WE DEMAIN n°32, disponible en kiosque et sur notre boutique en ligne

Voiture individuelle : un non-sens par rapport à la batterie

Il semblerait que la voiture individuelle ne soit pas un point essentiel dans le plan du gouvernement, qui se concentre plutôt sur la mobilité “lourde” (trains et camions). L’utilisation grand public de l’hydrogène nécessiterait la mise en place d’un réseau de stations-service et donc des investissements considérables. Personne n’achètera un véhicule si ce réseau ne suit pas. La dangerosité de la manipulation de l’hydrogène, dès que l’on sort d’un cadre industriel, ne facilite pas les choses – l’explosion d’une station-service norvégienne, en juin 2019, n’incite pas à la confiance, même si elle n’a pas fait de victime.

“Il n’y a pas d’alternative”

Face aux milliards investis dans le véhicule électrique, la filière hydrogène s’est fait distancer. Le président d’Air liquide Benoît Potier, pourtant dévoué à la cause de l’hydrogène, l’a reconnu dans Le Journal du dimanche, le 4 octobre : “ La voiture à batterie a pris de l’avance sur le marché des véhicules particuliers, mais c’est véritablement pour tout ce qui est transport lourd et intensif que le recours à l’hydrogène a du sens.”

Le PDG autrichien de Volkswagen, Herbert Diess, a quant à lui déclaré en mars  2019 que l’hydrogène était un “non-sens” : “Il n’y a pas d’alternative à la voiture à batterie pour les décennies à venir… les objectifs climatiques ne peuvent être atteints qu’avec les véhicules électriques.”

Tags:

A lire aussi :

  • Seek : on a testé l’appli qui shazame tous les animaux et plantes

    Inventer

    Seek : on a testé l’appli qui shazame tous les animaux et plantes

    Grâce à l’appli Seek, notre journaliste a enfin pu mettre un nom sur les plantes et les animaux qui l’environnent. Un outil collaboratif capable d’identifier un être vivant à partir d’une simple photo, comme l’appli Shazam reconnait un morceau de musique.
  • À la chasse aux médicaments du futur en Amazonie

    Découvrir

    À la chasse aux médicaments du futur en Amazonie

    Les remèdes issus de la forêt amazonienne sauvent déjà des millions de vies. Mais les plantes, animaux et savoirs ancestraux des populations de cet "enfer vert" n’ont révélé qu’une petite partie de leurs secrets... À l’heure des biotechnologies, les espoirs sont grands, à la mesure de l’avidité des entreprises à privatiser le vivant.
  • Face au monopole de Google, quatre moteurs frondeurs

    Inventer

    Face au monopole de Google, quatre moteurs frondeurs

    Si Google est le leader du marché mondial de la recherche en ligne, quelques moteurs de recherches lui font encore concurrence...