wedemain.fr
Cette start-up construit des chalets modulables à base de palettes

Ma maison demain. Sofia Colla le 28/11/2017

Un studio de jardin, un bungalow ou un garage construit grâce à des palettes ? C'est le système de construction breveté et commercialisé par la start-up Sofrinnov.

Que ne peut-on pas faire avec les palettes ? Elles peuvent être recyclées en meubles de jardin, en chaise, en piscine … Mais aussi en habitation ! La start-up Sofrinnov, dans la région toulousaine, a inventé et breveté une nouvelle manière de construire des bâtiments, à base de palettes recyclées.
 
"Nous achetons les palettes auprès d’un réseau national de recycleurs. Nous utilisons des palettes en cours de vie. Celles-ci sont normalisées au niveau européen. Elles ne subissent aucun traitement chimique", explique Alain Ribeiro, directeur commercial.
 
Avec cette technique, les palettes ne sont pas visibles mais sont utilisées pour l'ossature de la maison. Le système élaboré par Sofrinnov rappelle les constructions en Lego. Grâce à un élément en bois conçu et breveté par la start-up, il suffit d’assembler les palettes entre elles. Pour un module de 25 m2, 70 palettes sont nécessaires.
 
"La gamme Oozwood est essentiellement à base de bois", précise Alain Ribeiro. Une fois les palettes assemblées, l’entreprise ajoute de la fibre de bois pour l’isolation et des bardages pour habiller l'extérieur. 


Bungalow, studio de jardin…
Ces modules sont principalement destinés au marché de l’hôtellerie de plein air, mais peuvent être conçus pour les particuliers. Entièrement modulables, les constructions Oozwood peuvent aussi bien devenir un garage, un atelier, en passant par un pool house ou un studio de jardin. 

Pour un module de 25 m2, 70 palettes sont nécessaires. (Crédit : Oozwood)
Pour un module de 25 m2, 70 palettes sont nécessaires. (Crédit : Oozwood)
L'un des principaux avantages réside dans la rapidité d'édification de ces structures. "Nous avons construit un bâtiment de 40 m2 en deux semaines, électricité et isolation compris", raconte le directeur commercial.
 
En effet, ces petits chalets n’ont pas besoin de fondations, ce qui accélère le processus et réduit les coûts. En moyenne, le prix au mètre carré est de 750 euros.
 
Avant la gamme Oozwood lancée en octobre, l’entreprise Sofrinnov utilisait déjà cette technique de construction pour sa gamme baptisée Rescooz : des abris d'urgence pour les réfugiés. 



Commentaires (0)


Facebook Twitter
Inscription à la newsletter