Partager  > Nouveaux nomades : Pierre-François et Lucile ont choisi la vie en van

Written by 10 h 03 min Partager • 3 Comments

Nouveaux nomades : Pierre-François et Lucile ont choisi la vie en van

Depuis la crise de 2008, une nouvelle génération a pris la route et décidé de vivre en parcourant le monde, en bus, en van ou en tiny house. Maxime Brousse, qui explore ces modes de vie dans son livre “Les nouveaux nomades, toujours ailleurs, partout chez eux”, a rencontré quelques-uns de ces nomades des temps modernes.

Le 09/03/2020 par Maxime Brousse
Pour Lucile et Pierre-Franà§ois, la vie en van a commencé par deux voyages en Croatie et Norvège. (Crédit : DR)
Pour Lucile et Pierre-Franà§ois, la vie en van a commencé par deux voyages en Croatie et Norvège. (Crédit : DR)

Retrouvez d’autres histoires de nouveaux nomades dans WE DEMAIN n°29. Un numéro toujours disponible sur notre boutique en ligne

La “van life”, c’est un peu l’art de bien vivre en van. Popularisé par l’Américain voyageur Foster Huntington, le terme est rapidement devenu un hashtag ultra-populaire sur Instagram, et un cri de ralliement pour tous ceux qui ont troqué leur appartement pour un camion aménagé.

Au sein de la communauté française, Pierre-François, 30 ans, et Lucile, 28 ans, sont des références, notamment grâce à leur blog “Le van migrateur”.

Quand on se plonge dans les nombreux articles qu’ils ont écrits, on en vient à se demander s’ils n’ont pas un agenda caché : le couple rêve-t-il de voir la France entière habiter en van ? Contrairement à de nombreux vanlifers, pour qui les réseaux sociaux sont avant tout l’occasion de partager des souvenirs de voyage, “Luce et PF” s’en servent principalement pour conseiller, aiguiller les débutants, partager leur savoir… Bref, le couple aux mille projets met tout en œuvre pour vous éviter de faire des erreurs.

À lire aussi : J’ai embarqué sur le bateau du Low-Tech Lab

Pour eux, la vie en van a commencé par deux beaux voyages en Croatie et en Norvège, en 2017. Happés par cette expérience, ils ont décidé d’en faire leur quotidien, et ont acheté “Kirikou”, un Renault Master qu’ils ont aménagé avec un artisan. En novembre 2019, ils ont opté pour quelque chose de plus grand : “Calimero”, un Volkswagen Crafter rallongé, mesure environ 7 mètres de long pour 2,10 mètres de hauteur. Et il devrait leur permettre de voir du pays. Après un hiver en région parisienne près de leurs familles, les deux free-lances embarqueront pour le Canada puis la côte Ouest des États-Unis pour six mois de voyage.

Mais avant ça, le couple a du boulot pour faire vivre la communauté en France. En avril, pour la deuxième année consécutive, il organise (avec l’aide d’un autre couple de vanlifers) le Vanlifest, un rassemblement de camions dont l’aménagement est fait maison, à Capbreton, dans les Landes. L’occasion, encore une fois, de partager leurs savoirs, mais aussi de se retrouver entre amis et de faire intervenir d’autres voyageurs.

Luce et PF ont également monté un site pour mettre en contact artisans et voyageurs cherchant à aménager leur véhicule.

Beaucoup d’internautes nous demandaient des conseils, et on s’est aperçus que les artisans étaient à fond dans le boulot manuel et n’arrivaient pas du tout à gérer ce qui était digital. Et comme on voulait trouver une manière de les aider, on a monté Vansity.” 

Mais la plate­forme, comme l’événement, ne génèrent pas encore vraiment de revenus… Con­trairement à leurs deux livres numériques : de véritables mines d’information sur l’amé­nagement et l’installation électrique d’un camion, qui se sont vendus à plusieurs centaines d’exemplaires.

Tags:

A lire aussi :

  • COP26 : “L’histoire ne pardonnera pas un échec”

    Déchiffrer

    COP26 : “L’histoire ne pardonnera pas un échec”

    Fondée en 1974 pour gérer les stocks d’or noir, l’Agence internationale de l’énergie appelle désormais à sortir du pétrole, gaz et charbon. Avant la COP26, son directeur exécutif, Fatih Birol, détaille à WE DEMAIN le "marathon" qui nous attend pour décarboner tous les secteurs d’ici à 2050.
  • Au Danemark, ils ont construit la doyenne des éoliennes

    Respirer

    Au Danemark, ils ont construit la doyenne des éoliennes

    Au Danemark, après le choc pétrolier de 1973, militants et enseignants ont financé et érigé ce moulin à vent de cinquante trois mètres lors d’un grand chantier participatif. Cette éolienne tourne toujours, dans un pays où le vent fournit aujourd’hui la moitié de l’électricité.
  • Rencontre avec sept figures de la french bitcoin connection

    Inventer

    Rencontre avec sept figures de la french bitcoin connection

    Derrière la championne des cryptomonnaies, on trouve tout un univers d’entreprises, d’associations, de développeurs... Et la France n’est pas en reste. Rencontre avec sept passionnés qui s’activent à démocratiser le bitcoin, persuadés qu’il pourrait changer le monde. En mieux.