Ralentir  > Mark Boyle : la vie sans aucune technologie

Written by 17 h 19 min Ralentir, Vidéos / Podcasts

Mark Boyle : la vie sans aucune technologie

François Siegel, cofondateur de WE DEMAIN, était sur le plateau du 23h de Franceinfo pour raconter la réalisation du reportage auprès de Mark Boyle, qui a tout abandonné pour vivre sans technologie.

Le 01/10/2021 par WeDemain
Mark Boyle
Mark Boyle, l’homme qui vit sans technologie.
Mark Boyle, l’homme qui vit sans technologie.

Tout abandonner pour vivre sans technologie. Cela vous fait peur ? L’écrivain irlandais Mark Boyle a tenté l’expérience. Après s’être lancé le défi en 2008 de vivre sans argent, il décide en 2016 de vivre sans technologie. 

Une histoire racontée dans le dernier numéro de WE DEMAIN, disponible en kiosque et sur notre boutique en ligne. François Siegel, cofondateur de la revue, était sur le plateau du JT de 23h de Franceinfo ce mercredi 29 septembre pour narrer la réalisation de ce reportage. 

“Mark Boyle va jusqu’au bout de ses convictions, alors pour le contacter, on ne lui envoie pas un mail et on ne l’appelle pas. Il a fallu passer par son éditeur pour trouver les coordonnées de son facteur, puis écrire au facteur pour qu’il lui transmette une lettre”, explique-t-il.

Vivre sans technologie, une expérience “dans l’ère du temps”

Mark Boyle raconte son expérience dans l’ouvrage L’Année sauvage (ed. Les Arènes), paru en juin 2021. Une vie sans ordinateur, ni réseaux sociaux, bien entendu. Mais également, sans électroménager, sans voiture, sans téléphone et même sans lumière électrique. 

“On a l’impression qu’il est heureux dans cette vie, il a construit sa maison, et il a des échanges avec des amis qui habitent autour. C’est une grande évolution dans sa vie, et ce qui est intéressant, c’est que trois ans après le début de son expérience, il vit toujours dans sa maison et il n’a surtout pas envie de changer de vie”, explique François Siegel.

“L’une des beautés de ce mode de vie est qu’il n’y a pas deux jours identiques. Ça permet de rester alerte”, souligne Mark Boyle à Nigel Dickinson, le journaliste WE DEMAIN parti à sa rencontre. 

Une expérience “dans l’ère du temps”, estime François Siegel. À une époque où beaucoup essaient de vivre différemment, d’être plus décroissants. De se reconnecter au rythme de la nature et des saisons.

“Il ne s’agit pas d’être un ermite ou de se couper de la réalité… mais de la réalité virtuelle”, indique simplement l’Irlandais à notre journaliste. 

Retrouvez le reportage Mark Boyle : “Le jour où j’ai abandonné la technologie” dans WE DEMAIN n°35. Un numéro disponible en kiosque et sur notre boutique en ligne

Tags:

A lire aussi :