Déchiffrer

PaLM 2 : Google glisse de l’intelligence artificielle partout où c’est possible

De l’intelligence artificielle en veux-tu ? En voilà ! Mercredi 10 mai 2023, à l’occasion de sa conférence annuelle I/O, Google a dévoilé sa stratégie en matière d’IA. Le géant du web va intégrer de nouveaux puissants outils d’IA dans un grand nombre de ses produits existants. Et lancer une multitude de nouveaux services. Cette réponse à ChatGPT – et à la menace concurrentielle de Microsoft via Bing – se nomme PaLM 2. « Nous réinventons nos produits phares, y compris la recherche », a déclaré son PDG, Sundar Pichai.

La réplique commence maintenant. Concrètement, lors de sa présentation, Google a précisé que son intelligence artificielle serait présente dans 25 de ses produits, comme Gmail, Docs, Sheets, Maps, Search, etc. Par exemple, en créant un Google Doc, il sera possible de demander à l’IA de créer un paragraphe sur une thématique précise. PaLM 2 livrera un texte directement dans le document, qu’il sera possible ensuite de personnaliser. En outre, le chatbot de l’entreprise, Bard, sera activé pour davantage d’utilisateurs des services du groupe américain.

Bard, la réplique frontale à ChatGPT (mais pas pour la France)

Lancé il y a deux mois, Bard n’était accessible qu’à quelques milliers d’utilisateurs américains et anglais inscrits sur liste d’attente. Ainsi qu’aux abonnés de Google Workspace, la suite d’outils et de logiciels de productivité destinée aux professionnels. Depuis mercredi, le grand public peut aussi désormais en profiter à l’adresse bard.google.com. La firme de Mountain View (Californie) vient d’ouvrir le service dans 180 pays, en anglais uniquement actuellement. Mais, pour l’heure, la France et l’Europe sont laissées de côté. En effet, le service doit d’abord se mettre en conformité avec notre législation RGPD.

Bard fonctionne sur le même principe que ChatGPT : une interface conversationnelle pour lui poser des questions et lui donner des directives afin de générer du contenu unique à partir des données à partir desquelles PaLM 2 a été entraîné. Intégré à son outil de recherche, il sera possible de rebondir après une première requête sur un « mode conversation » avec l’IA. Pour lui demander de spécifier un point ou un autre. En outre, Google lance aussi des outils d’intelligence artificielle pour générer et corriger du code informatique, même sans notion de base.

Objectif : devenir un « guichet unique » de l’intelligence artificielle

« Il est très important pour Google d’être un guichet unique [de l’intelligence artificielle] », a expliqué Chirag Shah, professeur d’informatique à l’Université de Washington, au MIT Technology Review. En intégrant son IA à tout-va dans la grande majorité de ses services, le groupe californien veut faciliter la vie de ses utilisateurs. Gmail, à lui seul, compte 1,8 milliard d’utilisateurs dans le monde. Pas moins de 27 % des messages électroniques échangés dans le monde transitent par le service mail de Google. Avec cette offre hyper intégrée, Google veut éviter que le grand public n’aille voir ailleurs. Chez ChatGPT ou Bing par exemple. Mais bientôt aussi chez Amazon, Facebook, etc.

En revanche, pour la génération d’images, Google ne propose pour l’heure aucune solution maison. Et ce, alors même que la maison-mère de ChatGPT, OpenAI, possède le très populaire Dall-E. Pour combler cette lacune, la firme de Mountain View a récemment passé un accord avec Adobe et son IA générative Firefly, lancée il y a un mois. Une fois l’image générée, une passerelle existe pour modifier le premier jet et l’améliorer dans Adobe Express. C’est mieux que rien mais Google va devoir aussi accélérer dans ce domaine pour ne pas se laisser distancer.

SOUTENEZ WE DEMAIN, SOUTENEZ UNE RÉDACTION INDÉPENDANTE
Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire
et abonnez-vous à notre magazine.

Recent Posts

  • Sur la route des transitions

Agriculture de précision : la connaissance des sols, une idée à creuser

WE DEMAIN accompagne le Crédit Agricole sur la Route des transitions. À cette occasion, nous…

12 heures ago
  • Déchiffrer

Anna Turrell (Decathlon) : « Nous croyons fermement que l’avenir est circulaire »

Alors que la marque outdoor Decathlon lance des produits en caoutchouc 100% naturel, Anna Turrell,…

1 jour ago
  • Ralentir

Sea Shepherd : arrêté, le justicier des mers, Paul Watson, encourt 15 ans de prison

Paul Watson, fondateur de l'ONG Sea Shepherd, a été arrêté au Groenland dimanche 21 juillet…

2 jours ago
  • Partager

Qualité de l’eau de la Seine : des améliorations mais toujours pas le feu vert pour le grand public

L'ONG Surfrider Foundation teste régulièrement la qualité de l'eau de la Seine à Paris. À…

2 jours ago
  • Ralentir

Forum de l’économie légère : demandez le programme !

Plongez dans l'économie légère lors du premier forum dédié, le 3 octobre 2024 à l'Hôtel…

3 jours ago
  • Découvrir

Sous le sable, les câbles : l’Internet invisible de vos vacances

Les plages estivales cachent une infrastructure essentielle : les câbles sous-marins de fibre optique qui acheminent…

3 jours ago