Découvrir

Consommation durable : un baromètre des villes françaises les plus exemplaires

La consommation durable n’est peut-être pas complètement à l’ouest mais les villes françaises où les habitants ont adopté un mode de vie plus responsable se situent majoritairement sur la façade atlantique. Tel est le constat dressé par le premier classement des villes françaises les plus exemplaires en matière de consommation durable. Réalisé par l’IFOP, ce baromètre a été initié par leboncoin, Too Good To Go et BlaBlaCar. Ces trois entreprises françaises réunissent respectivement 40, 14 et 20 millions d’utilisateurs.

Le principe est simple : mesurer l’engagement des Français dans une consommation plus durable en évaluant leur adoption de pratiques éco-responsables en matière de consommation, d’alimentation et de transport. « Pendant un an, chacune des trois plateformes a réalisé son propre classement des villes où le taux d’utilisateurs par rapport au nombre d’habitants était le plus élevé », peut-on lire dans un communiqué. Puis ces données ont été fusionnées afin d’établir un classement final.

Bordeaux et Saint-Herblain tirent leur épingle du jeu

Les trois premières grandes villes et villes de taille moyenne du classement sont situées à l’ouest de l’Hexagone.

Dans la catégorie des grandes villes (plus de 100 000 habitants), c’est Bordeaux qui décroche la première place du podium, devant Rennes et Rouen. Parmi les villes moyennes (20 000 à 100 000 habitants), c’est Saint-Herblain, dans la banlieue de Nantes, qui se classe en tête, suivie de Vannes et Saintes.

Néanmoins, des villes situées à l’Est de la France figurent quand même dans le haut du classement. On peut ainsi citer Clermont-Ferrand (4), Lyon (5), Grenoble (7) et Nancy (8) dans le Top 10 des grandes villes. Du côté des villes moyennes, Chambéry (4), Annemasse (5) ou encore Valence (18) sont également dans le Top 20. Mais on remarque qu’effectivement, à l’ouest, des zones particulièrement actives en matière de consommation durable. Nantes (12) est entourée de Saint-Herblain (1) et Carquefou (15). Toulouse (9) est complétée par Blagnac (7) ou encore Bordeaux (1) et Mérignac (11).

Le classement des villes championnes de la consommation durable

Les 20 grandes villes dont les habitants ont le mode de vie le plus responsable (plus de 100 000 habitants)Les 20 villes moyennes dont les habitants ont le mode de vie le plus responsable (entre 20 000 et 100 000 habitants)
1. BORDEAUX (33)
2. RENNES (35)
3. ROUEN (76)
4. CLERMONT-FERRAND (63)
5. LYON (69)
6. CAEN (14)
7. GRENOBLE (38)
8. NANCY (54)
9. TOULOUSE (31)
10. TOURS (37)
11. LILLE (59)
12. NANTES (44)
13. ANGERS (49)
14. AIX-EN-PROVENCE (13)
15. PARIS (75)
16. MONTPELLIER (34)
17. ORLÉANS (45)
18. BREST (29)
19. VILLEURBANNE (69)
20. DIJON (21)
1. SAINT-HERBLAIN (44)
2. VANNES (56)
3. SAINTES (17)
4. CHAMBERY (73)
5. ANNEMASSE (74)
6. POITIERS (86)
7. BLAGNAC (31)
8. BAYONNE (64)
9. LANNION (22)
10. LA ROCHELLE (17)
11. MERIGNAC (33)
12. ORVAULT (44)
13. RODEZ (12)
14. BIARRITZ (64)
15. CARQUEFOU (44)
16. CHARTRES (28)
17. PAU (64)
18. VALENCE (26)
19. ANGOULÊME (16)
20. LA ROCHE-SUR-YON (85)

Économie de la débrouille et coopération dans la confiance

L’intensité du recours à ces plateformes dans un territoire donné traduit à la fois le degré de sensibilité écocitoyenne de la population locale, mais également sa propension à adopter les pratiques s’apparentant à ce que nous avons appelé ‘l’économie de la débrouille’. », explique Jérôme Fourquet, Directeur opinion de l’IFOP,

Et d’ajouter : « Grâce à ce palmarès, on peut aussi identifier des territoires, où les relations sociales sont plus maintenues qu’ailleurs et au sein desquelles la confiance interpersonnelle et la propension à la coopération sont plus répandues. À la lecture de ce classement on peut en conclure que la moitié ouest du pays s’est davantage appropriée ces outils et est manifestement entrée plus rapidement dans l’ère de l’économie collaborative.

Une consommation durable tirée par la préservation du pouvoir d’achat

Dans son analyse, l’IFOP souligne que le pouvoir d’achat reste encore le principal moteur pour recourir à des sites comme leboncoin, Blablacar ou encore Too Good To Go. Néanmoins, les consommateurs français aspirent à « coupler leurs usages à des actions de protection de la planète et de l’environnement. » Éviter le gaspillage, ne pas acheter de produits neufs ou avec une durée de vie limitée, préserver l’environnement… autant d’arguments qui résonnent de plus en plus auprès du grand public.

En 2022, Too Good To Go a permis de sauver quelque 16 millions de paniers, soit près de 50 000 par jour en moyenne. Année record aussi pour leboncoin qui a enregistré une hausse de 12 % de demande sur les annonces de biens de consommation par rapport à 2021 (un total de 60 millions d’annonces sont en ligne). Enfin, Blablacar a enregistré près de 4,5 millions de voyageurs dans le courant de l’été 2022 (+30 % par rapport à 2021).

SOUTENEZ WE DEMAIN, SOUTENEZ UNE RÉDACTION INDÉPENDANTE
Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire
et abonnez-vous à notre magazine.

Méthodologie du classement :

Chaque plateforme a réalisé son propre classement des villes où le taux d’utilisateurs par rapport au nombre d’habitants était le plus élevé, sur une période d’un an, en se basant sur : le nombre d’utilisateurs actifs par ville sur la catégorie “Biens de consommation” pour leboncoin, le nombre de paniers sauvés par ville pour Too Good To Go et le nombre de conducteurs et passagers actifs par ville pour BlaBlaCar. Les 3 classements ont été mis en commun en additionnant les positions de chaque ville pour établir le résultat final. Les grandes villes françaises de plus de 100 000 habitants et les villes de taille moyenne entre 20 000 et 100 000 habitants selon les critères de l’INSEE ont ainsi été prises en considération.

Recent Posts

  • Déchiffrer

Le bouchon en plastique, plus attachant que jamais avec la réglementation européenne

Les bouchons en plastique, souvent oubliés mais omniprésents, représentent une source majeure de pollution. La…

20 heures ago
  • Ralentir

La confédération générale des Scop et des Scic appelle à l’engagement face à l’extrême droite

Les acteurs de l’ESS, dont les Scop et les Scic, appellent à l’engagement face à…

2 jours ago
  • Inventer

Éducation et santé : l’innovation sociale imagine un futur plus inclusif

Le prix Entreprendre pour demain 2024 de la Fondation Sopra Steria-Institut de France récompense des…

2 jours ago
  • Innovation en Nouvelle-Aquitaine

Atelier des maraîchers : zéro gaspi, zéro invendu

À Bergerac, l'Atelier des Maraîchers lutte contre le gaspillage alimentaire en transformant les surplus de…

2 jours ago
  • Ralentir

Minuit 12 : quand la danse devient un cri d’alarme pour la planète

Entre art et militantisme, le collectif Minuit 12 réunit de jeunes danseurs et artistes pluridisciplinaires…

2 jours ago
  • Innovation en Nouvelle-Aquitaine

Ferme écologique de Gorce : respecter le vivant

À Esse, Sophie et Pédro ont fait de leur ferme un modèle d'agriculture biologique et…

2 jours ago