Découvrir

Pour lancer votre élevage de poules à la maison, suivez le guide

Réveil au chant du coq, dégustation d’oeufs ultra-frais, recyclage des déchets ménagers… L’élevage de poules présente bien des avantages, autant économiques qu’écologiques, et suscite depuis quelques années un intérêt croissant, y compris chez les urbains.

Au point que des sociétés proposent aux particuliers de louer des volailles, ou de construire des poulaillers design et connectés. Vous aussi, vous rêvez d’adopter quelques gallinacées ? Avant de sauter le pas, voici quelques étapes à suivre pour accueillir vos nouvelles mascottes dans les meilleures conditions.

Bien choisir ses poules

Cela paraît évident, mais il faut réfléchir avant tout au nombre de volailles que l’on souhaite élever chez soi, en fonction de l’espace et du temps dont on dispose. Deux poules suffisent dans bien des cas à démarrer un élevage amateur, et peuvent fournir en oeufs une famille de 3 à 4 personnes. Ne les privez pas de compagnie : la poule est un animal grégaire, qui s’ennuie facilement quand elle n’interagit pas avec ses congénères.

Des races différentes peuvent cohabiter dans un même espace. Les poules naines (quelques centaines de grammes) se montrent en général plus dynamiques que les gros spécimens, et vivent également plus longtemps.

Le coq n’est pas indispensable à la ponte des oeufs. En revanche, il vous en faudra un si vous voulez des poussins. Mais pesez bien le pour et le contre avant d’intégrer un mâle à votre basse-cour. Son chant matinal (50 à 60 décibels tout de même) risque de vous attirer des ennuis de voisinage. Autre inconvénient, un coq requiert un cheptel de 6 à 8 poules afin de satisfaire ses ardeurs…

Préparer le terrain pour les poules

Les poules ne peuvent pas vivre sur un balcon ou dans une cage. Il leur faut un vrai terrain herbeux. Comptez une base de 25m2 pour un élevage de deux poules, puis ajoutez 10m2 par spécimen supplémentaire. La hauteur de la clôture varie en fonction de la race et de leur capacité à voler (poids, âge…).

Il vous faudra impérativement un abri pour les enfermer la nuit afin de les protéger des prédateurs : un habitacle en bois ou en plastique, rempli de paille ou de copeaux de bois suffira à faire leur bonheur. 

S’en occuper au quotidien

Une fois les poules bien installées, il ne reste plus qu’à les bichonner pour qu’elles pondent des oeufs bien frais.

Vous pouvez les nourrir avec un mélange spécial de graines, à mettre à disposition dans une mangeoire ou à distribuer à la volée. Elles se repaissent aussi des déchets alimentaires (épluchures, fanes de légumes, restes de plats…). Pensez-y avant de jeter vos déchets alimentaires.

Notez aussi que pour donner naissance à un poussin, une poule doit couver son oeuf pendant 21 jours, et que, bien soignée, votre nouvelle cocotte vous accompagnera pendant une dizaine d’années.

Sachez enfin que des associations proposent aux particuliers d’adopter des poules pondeuses issues de l’élevage industriel. Cela leur évite, après leur mise à la retraite, d’être abattues après seulement dix-huit mois. Une façon d’agrandir votre famille à plumes en faisant une bonne action !

SOUTENEZ WE DEMAIN, SOUTENEZ UNE RÉDACTION INDÉPENDANTE
Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire
et abonnez-vous à notre magazine.

Recent Posts

  • Découvrir

TerraNeon, l’IA capable de prédire l’impact de nos décisions sur la planète

Quelles conséquences environnementales, économiques et sociales aura une décision ? Une intelligence artificielle, TerraNeon, a été…

22 heures ago
  • Découvrir

Deux siècles de climat de la France en 330 millions de données

Le site Keraunos a compilé les données d'observations météorologiques collectées par 12 079 stations depuis…

2 jours ago
  • Découvrir

Les déchets numériques ont bondi de 30 % en 12 ans, selon l’ONU

Entre 2010 et 2022, l'impact écologique de nos vies numériques est en nette hausse ,selon…

3 jours ago
  • Respirer

Slow tourisme en Italie : trouver refuges en Vallée d’Aoste

Et si, cet été, on prenait un peu de hauteur pour quelques jours de randonnée…

4 jours ago
  • Partager

Qualité de l’eau de la Seine : les tests de Surfrider Foundation inquiètent

L'ONG Surfrider Foundation teste régulièrement la qualité de l'eau de la Seine à Paris. À…

4 jours ago
  • Inventer

À Oman, des bus propulsés par du biodiesel à base de graines de dattes

L'Université Sultan Qaboos explore le transport durable en transformant un déchet agricole abondant en carburant…

5 jours ago