Inventer

10 start-up françaises qui s’attaquent aux grandes problématiques environnementales

Elles ont été sélectionnées il y a six mois pour faire partie de la troisième promotion de l’Environmental Startup Accelerator de Microsoft. Ces dix start-up sont engagées dans la transition écologique à travers trois grands domaines : l’optimisation des chaînes d’approvisionnement et l’économie circulaire, l’efficacité énergétique et, c’est nouveau pour cette édition, l’agriculture durable. Dans le cadre de ce programme d’accélération, Microsoft a décidé de ne pas agir seul et a embarqué dans son accélérateur des partenaires : Bel, Sodexo, Schneider Electric, Capgemini, Demeter, Suez, Fondation Solar impulse, l’Ademe et Station F.

Les dix start-up qui ont fait partie de cette promotion ont bénéficié d’un accompagnement technologique de la part de Microsoft et de ses partenaires, d’un coaching en business development. Cela s’est traduit par des mises en relation avec de potentiels clients ou partenaires, une aide dans la réalisation de POC, un accompagnement pour le recrutement de nouveaux collaborateurs et la création de nouveaux projets… De quoi développer ces projets, et garantir d’une certaine manière le sérieux de ces start-up. Au cours de ces 6 mois dans l’accélérateur Microsoft, quelque 50 millions d’euros de levées de fonds ont été réalisées par ces jeunes pousses et d’autres sont aujourd’hui dans les tuyaux. Voici les 10 start-up lauréates et leur profil.

Agriculture durable : 4 start-up tournées « vert » l’avenir

Alvie, pour utiliser mieux (et moins) les pesticides

Basée à Montpellier et fondée en 2020, Alvie utilise l’intelligence artificielle pour analyser les images des cultures et détecter les maladies et nuisibles de manière précoce. Grâce à sa solution Hygo, les agriculteurs peuvent appliquer des traitements ciblés. Résultat : cela permet de réduire jusqu’à 50 % l’utilisation de pesticides. La start-up a déjà séduit de grands groupes agricoles et agroalimentaires (dont McCain). Alvie revendique 15 000 agriculteurs convertis à leur système d’optimisation du recours aux produits phytosanitaires.

Hyperplan, le suivi de la production végétale en temps réel

Hyperplan propose une solution SaaS de suivi de production végétale en temps réel. « Nous voulons trouver une réponse à la volatilité de la production agricole liée au changement climatique. Le but est d’augmenter la résilience et de donner de la visibilité sur la production végétale à tous les acteurs de la chaîne agricole », explique Ruben Sabbah, cofondateur et président d’Hyperplan. Grâce à des capteurs IoT et un système d’analyse de données (satellites, météo et sols), les industriels agroalimentaires peuvent optimiser leurs rendements. Ils peuvent aussi planifier la récolte et la logistique en fonction des prévisions de croissance des cultures. Cette visibilité accrue permet de réduire les gaspillages et d’augmenter la rentabilité.

Netcarbon : la donnée satellite au service du stockage carbone

En combinant l’intelligence artificielle et l’imagerie satellite, Netcarbon mesure avec précision les stocks de carbone organique dans les sols agricoles. Cette solution permet aux agriculteurs d’adopter les meilleures pratiques pour augmenter le stockage de carbone. Et ainsi lutter contre le réchauffement climatique. Netcarbon a déjà convaincu plusieurs grands groupes agroalimentaires soucieux de leur empreinte carbone.

CybeleTech, start-up qui œuvre pour une meilleure connaissance du vivant végétal

CybeleTech a développé une plateforme de simulation numérique du développement des plantes basée sur la modélisation 3D. Cette solution innovante permet de tester virtuellement différents scénarios de production agricole et sylvicole, en intégrant de multiples paramètres environnementaux. Les professionnels peuvent ainsi optimiser leurs rendements de manière durable avant le déploiement sur le terrain.

Économie circulaire et optimisation des chaînes d’approvisionnement

Holis Earth, l’éco-conception pour des produits plus durables

Holis Earth fournit une plateforme SaaS d’analyse du cycle de vie et d’éco-conception couplant intelligence artificielle et interface didactique. Cela permet aux entreprises de tracer, quantifier, améliorer et communiquer les performances socio-environnementales de tous leurs produits. Et ce, dans le respect des réglementations en vigueur.

Kraeken : les risques d’inondations sous haute surveillance avec cette start-up

Kraeken propose un logiciel de simulation hydraulique 3D pour concevoir des constructions résilientes face au changement climatique. Elle accompagne les groupes d’assurance en leur fournissant des données sur la vulnérabilité économique liée aux inondations. « Ces 6 derniers mois, nous avons pu migrer toute notre solution technique sur la plateforme Microsoft, ce qui nous a permis de doubler notre vitesse de calculs, explique Priscille Beguin, CEO de Kraeken. Nous sommes une entreprise HPC [Calcul haute performance, NDLR] donc nous allons continuer à travailler sur le long terme avec Microsoft. Notre objectif est de pouvoir fournir des données de risques d’inondations à l’échelle de toute la France. »

CircularPlace, donner une seconde vie aux produits et ressources matérielles des entreprises

La start-up CircularPlace a développé une plateforme SaaS BtoB qui facilite la gestion et la valorisation des produits et ressources matérielles inutilisées en entreprise. Cette solution permet d’optimiser les flux de matières résiduelles, de réduire les déchets et de générer de nouvelles sources de revenus. Pour en savoir plus, découvrez notre article dédié à cette start-up.

L’efficience énergétique comme cheval de bataille pour ces 3 start-up

Tilt participe à l’équilibrage du réseau électrique

En lissant les pics de consommation électrique, Tilt contribue à la résilience du réseau. Cette start-up a développé une plateforme logicielle et algorithmique permettant la valorisation sur les marchés de l’électricité des flexibilités électriques diffuses (bâtiments tertiaires, véhicules électriques). Grâce à l’IA et au machine learning, elle optimise la consommation d’électricité et automatise la participation aux marchés d’effacement. Tilt permet ainsi aux entreprises de déplacer leurs usages lorsque l’électricité est renouvelable et abondante sans perte de confort. Et d’être rémunérés pour participer à l’équilibrage du réseau électrique. Gagnant-gagnant.

Des jumeaux numériques des bâtiments avec Kispum

Kipsum propose une solution d’optimisation énergétique par jumeau numérique. « Nous prenons tous les paramètres d’un bâtiment tertiaire, comme un siège social par exemple, pour pouvoir prédire comment le système va se comporter et comment l’optimiser pour réduire son empreinte carbone », souligne Philippe Chevalier, directeur général et cofondateur. Du contrôle commande optimal en temps réel, jusqu’à la décarbonation des installations de ses clients, Kipsum passe tout en revue. Grâce à la modélisation numérique, la start-up permet d’optimiser la gestion de l’énergie et de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Elle collabore notamment avec Schneider Electric.

Fruggr : calculer et optimiser l’empreinte numérique des entreprises

Fruggr est une solution numérique responsable pour améliorer et piloter la performance énergétique et l’économie circulaire des systèmes informatiques. Cette plateforme SaaS utilise l’intelligence artificielle pour mesurer l’empreinte environnementale du numérique et recommander des actions d’éco-conception.

SOUTENEZ WE DEMAIN, SOUTENEZ UNE RÉDACTION INDÉPENDANTE
Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire
et abonnez-vous à notre magazine.

Recent Posts

  • Découvrir

TerraNeon, l’IA capable de prédire l’impact de nos décisions sur la planète

Quelles conséquences environnementales, économiques et sociales aura une décision ? Une intelligence artificielle, TerraNeon, a été…

23 heures ago
  • Découvrir

Deux siècles de climat de la France en 330 millions de données

Le site Keraunos a compilé les données d'observations météorologiques collectées par 12 079 stations depuis…

2 jours ago
  • Découvrir

Les déchets numériques ont bondi de 30 % en 12 ans, selon l’ONU

Entre 2010 et 2022, l'impact écologique de nos vies numériques est en nette hausse ,selon…

3 jours ago
  • Respirer

Slow tourisme en Italie : trouver refuges en Vallée d’Aoste

Et si, cet été, on prenait un peu de hauteur pour quelques jours de randonnée…

4 jours ago
  • Partager

Qualité de l’eau de la Seine : les tests de Surfrider Foundation inquiètent

L'ONG Surfrider Foundation teste régulièrement la qualité de l'eau de la Seine à Paris. À…

4 jours ago
  • Inventer

À Oman, des bus propulsés par du biodiesel à base de graines de dattes

L'Université Sultan Qaboos explore le transport durable en transformant un déchet agricole abondant en carburant…

5 jours ago