Ces lunettes imprimées en 3D permettent d’échapper à la reconnaissance faciale

Des lunettes anti-reconnaissance faciale, il en existe plusieurs modèles, mais les plus efficaces ne sont pas toujours les plus discrètes… Jusqu’à cette invention de chercheurs de l’université Carnegie Mellon de Pittsburgh (États-Unis) : une paire de lunettes au style rétro, qu’ils ont imprimées en 3D (pour 22 cents la paire !).

Les résultats de leurs expérimentations ont été révélés lors d’une conférence sur la sécurité en informatique le 28 octobre. Réalisés sur un groupe de volontaires, ces tests ont permis d’établir que ces lunettes sont efficaces dans 94 % des cas.

Leur secret ? Elles sont recouvertes de motifs d’inspiration batik (une technique d’impression des étoffes pratiquée dans des pays d’Afrique et d’Asie). On s’explique : Pour les comparer avec ceux enregistrés dans leurs fichiers, les GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple) et de nombreuses autres entreprises, analysent les couleurs de certaines zones du visage grâce à leurs logiciels de reconnaissance faciale. Sauf qu’avec ces motifs, les codes couleurs des visages sont modifiés. L’algorithme censé les reconnaître est alors perturbé et peine à retrouver l’identité du modèle.
 

« Nous avons montré que nos montures permettent à ceux qui les portent d’échapper aux contrôles d’identité ou même d’usurper l’identité de quelqu’un d’autre », affirment les chercheurs dans leur étude.

100 % d’échec des logiciels de reconnaissance faciale

Les chercheurs ont ensuite truqué des photos d’acteurs de cinéma en leur rajoutant leurs paires de lunettes. Résultat : le logiciel de reconnaissance faciale n’a pas reconnu la photo de Reese Witherspoon (La revanche d’une blonde, Walk the line…), mais a identifié Russel Crowe, la star du film Gladiator. À la fin de l’expérience, les logiciels avaient échoué dans 97 % des cas. 

Combinées à une écharpe, un bonnet, du maquillage ou des lentilles de contact dans la vraie vie, les lunettes des chercheurs permettraient même de provoquer 100 % d’échec des méthodes de reconnaissance faciale.

Les résultats de leurs expérimentations ont été révélés et présentés lors d’une conférence sur la sécurité en informatique le 28 octobre , mais aucune date sur la commercialisation de leur invention n’a encore été donnée.

Recent Posts

  • Découvrir

Vélos vagabonds : l’aventure bikepacking à portée de location

Vélos vagabonds est la première agence parisienne entièrement dédiée à la location de vélos d'aventure…

3 heures ago
  • Découvrir

Picture Organic Clothing : la marque outdoor française anticipe le réchauffement climatique

Née à Clermont-Ferrand en 2008, Picture Organic Clothing a voulu, dès ses débuts, faire rimer…

1 jour ago
  • Découvrir

L’ère du ‘slop’ a sonné : quand l’IA de mauvaise qualité envahit nos vies

Découvrez comment le terme "slop" décrit désormais le contenu de mauvaise qualité généré par l'IA,…

2 jours ago
  • Inventer

10 start-up françaises qui s’attaquent aux grandes problématiques environnementales

La troisième promotion de l'Environmental Startup Accelerator de Microsoft a sélectionné 10 start-up prometteuses dans…

2 jours ago
  • Découvrir

Essentia : Moët & Chandon prépare l’avenir avec son conservatoire des cépages

Véritable sanctuaire de la diversité des cépages champenois, Essentia a été inauguré par Moët &…

3 jours ago
  • Ralentir

Green Shift Festival : au carrefour des imaginaires, la culture et l’art comme planche de salut

Pendant trois jours, le Green Shift Festival a célébré l'imaginaire écoresponsable à travers des discussions,…

3 jours ago