Inventer

Prism Protocol, un minilabo d’analyses mobile imaginé dans les Pyrénées-Atlantiques

Bidart, Pyrénées-Atlantiques, Nouvelle-Aquitaine C’est un petit cube de 10 x 10 cm qui peut sauver des vies. Mis au point par l’entreprise de recherche et développement en biotechnologie Prism Protocol, basée au Technopole Izarbel de Bidart, Biomi est un minilaboratoire d’analyses portable capable de transmettre, en quelques minutes à peine, les résultats de 70 % des analyses médicales au médecin prescripteur ou au dossier médical partagé du patient.

Une révolution que l’on doit à Frédéric Lavorel, rejoint par deux autres ingénieurs, Fabrizzio Cifuentes et Sébastien Dury et un commercial Philippe Maurel : le quatuor inspiré et inspirant de Prism Protocol a en commun cette traque de l’innovation boostée par une agilité propre aux start-up. Simple, rapide et surtout mobile, Biomi apporte une réponse à la difficulté d’accès aux soins dans nombre de territoires. Des déserts médicaux qui depuis peu voient se multiplier les unités « mobiles » de santé. 

« Agir au plus proche des patients »

« L’idée de Frédéric Lavorel était, à l’origine, plutôt de répondre aux failles des services de santé de certains pays, explique Philippe Maurel. De fait, il s’avère que ce minilabo est une solution aux besoins spécifiques de nos territoires. Il peut, en effet, permettre à un laboratoire classique de se décentralier, ce peut aussi être une interface entre les cabinets médicaux, les maisons de santé ou des professionnels libéraux.« 

« Le plus ? Agir in situ, au plus proche des patients : une infirmière pourra ainsi faire une analyse au domicile même d’une personne âgée. Hors l’urgence médicale, cardiaque par exemple, nous sommes convaincus que Biomi peut être un formidable outil de prévention. Avec la possibilité de réaliser un check-up rapide : nous l’avons testé dans ce sens avec la Fédération française de rugby. »

Actuellement en phase de tests pour comparer ses résultats d’analyses avec ceux pratiqués par un laboratoire classique, Biomi pourrait être mis sur le marché fin 2024. L’objectif ? Une centaine de Biomi en Aquitaine et dans le Sud-Ouest. « Et rapidement, une présence dans la plupart des régions », espère Philippe Maurel. Détail qui a son importance : le petit cube ferait faire des économies à la Sécu !

SOUTENEZ WE DEMAIN, SOUTENEZ UNE RÉDACTION INDÉPENDANTE
Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire
et abonnez-vous à notre magazine.

Recent Posts

  • Non classé

Il faut sauver le chameau du désert de Gobi

Lauréat du Prix Rolex 2023, le Chinois Liu Shaochuang suit avec le soutien de l’Initiative…

8 heures ago
  • Découvrir

OpenAI Sora : et maintenant l’intelligence artificielle crée des vidéos

Après DALL-E pour les images et ChatGPT pour le texte, OpenAI dévoile Sora. Cette nouvelle…

1 jour ago
  • Découvrir

Votre entreprise va-t-elle bientôt faire faillite ? L’IA le sait (peut-être) déjà

L'intelligence artificielle, reine de la détection de faillite d'entreprises ? Des études mettent en lumière la…

2 jours ago
  • Non classé

La rose rouge, reflet de ce qu’il y a de pire dans la mondialisation

"Mignonne, allons voir si la rose…" a bien poussé sous des serres au Kenya avant…

3 jours ago
  • Ralentir

Une fresque de l’immobilier durable pour mieux comprendre les grands enjeux

L’Observatoire de l’immobilier durable, en partenariat avec l’école des Ponts Paris Tech, a adapté le…

4 jours ago
  • Partager

Comment utiliser Mistral, l’IA française, en local sur son PC avec Nvidia

Nvidia propose de télécharger un nouvel outil nommé Chat With RTX sur votre PC pour…

5 jours ago