Partager

Val d’Arly : dans les Alpes, les vacances se dessinent avec les pieds

Si vous cherchez le meilleur point de vue possible sur la chaîne du Mont-Blanc, le Val d’Arly vous tend les bras. Cette vallée des Alpes, nichée entre les massifs des Aravis, du Beaufortain et des Bauges, vit au rythme des traites. Grâce aux vache, brebis, chèvres, on fabrique Reblochon, Beaufort, tomme, raclette, yaourts… à la Coopérative Fruitière du Val d’Arly, qui centralise une partie de la production des fermes dépendant des quatre stations-villages de la région : Notre-Dame-De-Bellecombe, Flumet, Crest-Voland et la Giettaz.

Ici, on pratique l’agriculture raisonnée, encouragée par un cahier des charges strict pour fabriquer le lait des fromages AOP-IGP qui font la réputation de la région. Le regard a tôt fait de se poser sur les vaches montées en alpage et le doux son de leurs cloches est, à lui seul, une invitation à la balade. Amateurs de randonnée, de course sur les sentiers ou de VTT électrique sur les pentes vallonnées, le Val d’Arly est un terrain de jeu parfait, entre vastes étendues herbeuses, forêts d’épicéas et cimes grises et austères.

Durant l’été, les vaches (Tarine, Abondance et Montbéliarde) sont montées dans les Alpages. Crédit : Florence Santrot.

Prêt.e pour une belle bambée dans le Val d’Arly ?

Le Val d’Arly, au cœur des Alpes. Crédit : DR.

Il suffit de porter son regard sur les cimes alentours pour que la tentation des chemins nous titille. Les sentiers balisés vous emmèneront en altitude pour admirer la nature sauvage des Alpes. Il suffira de suivre les traces du trail La Grande Bambée. Ce rendez-vous sportif et nature, qui se tient le premier week-end de septembre, propose trois parcours 16 km (920 D+), 28 km (1720 D+) et 44 km (le cumul des deux tracés précédents) au départ de La Giettaz. Autant d’occasions de découvrir le Val d’Arly et ses habitants furtifs. Bouquetins, chamois, marmottes… s’épanouissent dans ses montagnes.

Tant que vous êtes en altitude, ne perdez pas l’occasion de passer au Foodtruck 1930, situé à 1900 m d’altitude, au sommet du Torraz. Non seulement vous pourrez vous régaler d’un bon plat chaud suivi d’une tarte maison servie par Yann, le propriétaire des lieux, mais vous pourrez aussi admirer la chaîne des Alpes au travers d’une table d’orientation unique en son genre.

Par beau temps, en se plaçant face à la table d’orientation, toute la chaîne du Mont-Blanc se dévoile sous les yeux en haut du Torraz au travers du « Pas dans la Savoie ». Crédit : Florence Santrot.

Le « Pas dans la Savoie », créé par l’artiste Arthur Novat, se superpose parfaitement au profil des montagnes – dont le Mont-Blanc – et permet de les nommer très facilement. En prime, il est possible de bivouaquer au sommet du Torraz et de profiter de la vue à 360° aussi bien au coucher qu’au lever du soleil.
Prix : repas du soir + petit déjeuner 35 € par personne. Possibilité de louer une tente sur place.

De nombreuses activités pour les enfants

Si vous recherchez une jolie balade avec les enfants, ne ratez pas le « cache-cache des animaux ». Ce parcours de 6,8 km au départ du village de Flumet vous emmènera admirer le très mignon lac des Evettes. Pour distraire les plus jeunes, des silhouettes en couleur des animaux vivants des montagnes sont cachées dans les bois. À eux de les débusquer en scrutant la nature sur le chemin.

Expérimentation de la randonnée canicross, initiation au VTT électrique et au vélo en montagne, cours d’escalade, observation des marmottes, course d’orientation ou encore Via Ferrata sont proposés dans le Val d’Arly.

Un petit creux ? 2 excellentes adresses pour manger local et de saison

L’ancienne ferme a été transformée en éco-gîte et restaurant en conservant au maximum la structure en bois du bâtiment. Crédit : Toî du Monde.

Le ToÎ du Monde. Fromage, charcuterie… le Val d’Arly ne manque pas de bons plans gastronomiques pour profiter des produits locaux après une longue journée à arpenter les montagnes. Parmi les bonnes adresses, le Toî du Monde mérite le détour. Cette ancienne ferme, entièrement réaménagée, accueille un éco-gîte (quatre belles chambres et de belles parties communes) et un restaurant à l’étage avec une architecture cathédrale en bois. La carte, réduite, privilégie légumes du potager, viandes et fromages produits localement et même des poissons d’eau douce, dont une partie est élevée dans un bassin à deux pas de l’ancienne ferme. Le Toî du Monde possède une Étoile Verte au Michelin pour sa gastronomie durable.
Prix : menu à 37 euros, fondue savoyarde à partir de 25 euros. Éco-gîte : 126€ la nuitée pour 2 adultes en haute saison (173€ pour une chambre familiale pour 4).

À la Ferme de Victorine, Crédit : Office de Tourisme du Val d’Arly.

La Ferme de Victorine. Imaginez manger à côté d’une vache… C’est chose possible à la Ferme de Victorine. En dehors de la saison estivale, où le bétail est dans les alpages, cette très bonne adresse joue la transparence grâce à une simple glace qui sépare la zone de restauration et l’étable où les vaches sont traites. Une expérience unique, complétée par de très bons plats dans l’assiette, travaillés dans la tradition. À la carte, un œuf parfait, lard fumé en émulsion de soupe d’orties en entrée, de belles pièces de viande accompagnées d’un délicieux gratin dauphinois. Et pour le dessert, ne ratez pas le sablé citron vert, fraises estragon.
Prix : 36€ le menu à la ferme.

Où loger ?

Outre l’éco-gîte du Toî du Monde, pourquoi ne pas essayer les Cabanes entre Terre et Ciel ? Perches, elles vous permettront de dormir dans les arbres, avec une vue exceptionnelle sur le massif des Aravis et sur le massif du Mont-Blanc. Chaque cabane est équipée d’une salle de bain avec douche à l’italienne et toilettes sèches privatives. Certaines disposent même d’un jacuzzi, voire d’un sauna.
Prix : à partir de 280€ la nuit pour deux personnes.

Une des cabanes dans les arbres. Crédit : Cabanes Entre Terre et Ciel.

Plus d’informations auprès de l’Office de tourisme du Val d’Arly.

SOUTENEZ WE DEMAIN, SOUTENEZ UNE RÉDACTION INDÉPENDANTE
Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire
et abonnez-vous à notre magazine.

Recent Posts

  • Ralentir

Jouer aux apprentis sorciers avec le climat : la folie des projets de géo-ingénierie

Face au réchauffement climatique, certains projets de géo-ingénierie font miroiter des solutions radicales. Mais ces…

15 heures ago
  • Déchiffrer

Agriculture durable : permaculture, biodynamie, bio… apprenez à faire la différence

Parmi les modèles d'agriculture durable, quelles sont les grandes différences ? Voici une présentation des principaux…

2 jours ago
  • Inventer

Véhicule volant : le chinois Xpeng présente son drone taxi en France

Découvrez l’eVOLT X2 de Xpeng : un véhicule qui combine l’agilité d’un drone et le…

3 jours ago
  • Découvrir

La Vallée de la Millière, laboratoire de biodiversité à ciel ouvert imaginé par Yann Arthus-Bertrand

Yann Arthus-Bertrand et son fils Tom transforment 30 hectares de la Vallée de la Millière…

5 jours ago
  • Inventer

Imagerie satellitaire : ces start-up qui révolutionnent la mesure des puits de carbone

L'imagerie satellite couplée à l'intelligence artificielle ouvre de nouvelles perspectives pour cartographier et quantifier avec…

5 jours ago
  • Partager

7 outils pour préparer des vacances plus durables

Mollow, Nightgoes, Hourrail, AllTrails, Guides Tao… ces outils vont vous permettre de réduire votre impact…

7 jours ago