Business au vert - Bpifrance

TSE Energy : l’agrivoltaïque au coeur de projets innovants

« Chez TSE, nous pensons qu’on peut concilier agriculture durable, énergie verte, amélioration de la biodiversité et même amélioration de la gestion de l’eau », assure Mathieu Debonnet, président de TSE Energy. Ce groupe, créé en 2012, est aujourd’hui un des principaux acteurs indépendants de l’énergie solaire en France. Son positionnement : développer des centrales solaires et déployer des solutions agrovoltaïques, c’est-à-dire qui mêlent exploitation agricole et panneaux solaires.

Aujourd’hui, TSE gère 51 centrales solaires, déployées au sol ou sur de grandes toitures industrielles. Parmi ces différents projets, celui d’Amance, en Haute-Saône, est particulièrement emblématique. Il s’agit de ce qu’on appelle une canopée agricole. « Sur une exploitation d’une surface de 850 hectares, nous avons installé une ombrière sur 3 hectares pour une production de soja. Il s’agit de grands panneaux solaires rotatifs placés à 5 mètres du sol. Cela permet de faire pousser en dessous de grandes cultures comme le soja, le blé, le seigle fourrager ou encore le colza », détaille Mathieu Debonnet. La puissance totale installée est de 2,4 MWc (mégawatt-crête) et la production annuelle est de 3,2 GWh (gigawatt-heure).

La ferme solaire d’Amance en Haute-Saône. Crédit : TSE.

Agrivoltaïque : de vrais bénéfices face au réchauffement climatique

Moissonneuses-batteuses, pulvérisateurs… grâce aux panneaux placés suffisamment en hauteur, les machines peuvent donc passer sous la canopée agrivoltaïque sans difficulté, de même que les animaux. De plus, l’emprise au sol est très limitée (0,5 %). Les agriculteurs peuvent donc poursuivre leurs pratiques culturales à l’identique.

« Depuis notre premier projet à Toulouse en 2012, nous avons pu constater que les ombrières photovoltaïques fonctionnent et ont pour effet de protéger les cultures et les animaux », souligne le président de TSE Energy. Comment cela fonctionne-t-il ? La canopée est équipée de trackers qui inclinent automatiquement les panneaux solaires en suivant l’axe du soleil. Ces panneaux génèrent un ombrage partiel et tournant sur la parcelle tout au long de la journée, ce qui atténue les stress thermique et hydrique. Un vrai plus en période de sécheresse comme on a pu connaître à l’été 2022 par exemple. Moins d’évapotranspiration, des températures plus clémentes sous l’ombrière en période de forte chaleur… les avantages du dispositif agrivoltaïque sont multiples.

Protocole scientifique sur 9 ans et amélioration du rendement

« Nos observations ont permis de constater que les cultures qui poussent sous la protection de nos ombrières ont un meilleur rendement, notamment en matière de concentration des protéines. Par exemple, le soja cultivé pour l’alimentation animale possède un taux de protéine de 3,5 % supérieur à la normale, c’est loin d’être négligeable », note Mathieu Debonnet. De même, le blé planté au cœur de l’hiver pousse plus vite car les températures restent plus clémentes sous les panneaux photovoltaïques.

En outre, ces ombrières permettent d’optimiser la consommation d’eau. Non seulement, il y a des besoins en irrigation moindre car les panneaux limitent l’évapotranspiration et les températures, mais ils peuvent aussi servir à récupérer les eaux de pluie pour un usage asynchrone, quand les besoins se font sentir. Selon Mathieu Debonnet, ce type d’installation permet donc de réduire de 30 à 40 % la consommation en eau.

Vue aérienne d’une parcelle en agrivoltaïque sur le site d’Amance. Crédit : TSE.

Des méthodes de production favorables à la régénération de la biodiversité

Ces projets sont aussi l’occasion de faire évoluer ses méthodes de production. La spécificité de TSE est de coconstruire chaque projet agrivoltaïque avec des scientifiques, dont l’INRAE. Les sites où sont installés les ombrières bénéficient d’un suivi sur une durée de 9 ans. Le groupe dispose de ses propres équipes d’experts agronomes en biologie végétale et animale mais travaille aussi avec des partenaires afin d’évaluer l’impact dans le temps des installations sur l’amélioration de la biodiversité, la préservation des ressources en eau, etc.

Depuis plus d’une dizaine d’années, le président de TSE Energy s’appuie sur Bpifrance, la Banque d’investissement pour financer ses projets et innovations. « C’est un partenaire fiable et pérenne qui a répondu présent pour toutes nos opérations majeures. Il nous accompagne aussi actuellement dans notre bilan carbone avec le Diag Decarbon’Action« , insiste le président du groupe.

TSE profite aussi des apports de la Communauté du Coq Vert de Bpifrance. « Nous avons besoin de nous nourrir d’expériences, de croiser les idées. Les rencontres ont toujours été très importantes dans l’histoire de l’entreprise. C’est une communauté qui crée du lien et de l’inspiration. Cela permet de sortir la tête de l’eau et d’envisager nos projets sous un nouvel angle ou d’en imaginer de nouveaux », conclue-t-il.

Cet article a été réalisé grâce au soutien de Bpifrance – La Communauté du Coq Vert

Recent Posts

  • Déchiffrer

Pollution plastique triplée d’ici 2060 : « Il y a urgence à agir », pour la Fondation Tara Océan

Alors que 175 pays se préparent à se réunir à Ottawa pour discuter de la…

15 heures ago
  • Déchiffrer

Impact du glyphosate sur la biodiversité : une étude inquiétante en Martinique

Herbicide le plus utilisé au monde, le glyphosate a des effets ravageurs sur la biodiversité…

2 jours ago
  • Ralentir

Surveillance et résilience : un quotidien sous l’œil numérique en Chine

En Chine, la surveillance étatique imprègne chaque aspect de la vie quotidienne, ancrée dans des…

3 jours ago
  • Découvrir

Fnac Darty : visite du plus grand centre de réparation de France

Comment fonctionne le principal centre du plus gros réparateur de France ? Le groupe Fnac Darty…

4 jours ago
  • Découvrir

Fashion police : H&M et Zara liés à des déforestations illégales au Brésil

H&M et Zara sont dans le viseur de l'ONG britannique Earthsight. Une enquête affirme que…

4 jours ago
  • Ralentir

Économie légère : Maslow, restaurant à faible impact

Au cœur de Paris, Maslow se dévoile comme le plus vaste sanctuaire végétarien de la…

5 jours ago