Déchiffrer  > Quiz carbone : Pull en laine ou sweat en coton bio ?

Written by 9 h 06 min Déchiffrer

Quiz carbone : Pull en laine ou sweat en coton bio ?

Le textile reste la deuxième industrie la plus polluante au monde. D’où l’importance de faire le meilleur choix pour réduire au maximum son empreinte carbone en la matière

Le 21/12/2020 par Julie Chansel
(Crédit : iStock)
(Crédit : iStock)

La fabrication de nos vêtements mobilise beaucoup d’énergie, puisque la plupart sont importés d’Asie – Chine, Indonésie, Taiwan ou Sri Lanka (dans des entreprises aux normes environnementales faibles).

Chaque année, l’industrie du textile est responsable d’environ 1,2 milliard de tonnes de gaz à effet de serre (GES) : 3 à 10 % des émissions mondiales de CO2 dans le monde, selon les études. 

Pour réduire ce coût carbone, il convient de privilégier la fabrication locale et les textiles éco-responsables comme le coton bio qui exclut l’usage de pesticide (la culture du coton conventionnelle représente 10 % des pesticides utilisés dans le monde pour une surface de moins de 3 % des terres cultivées !)

Qu’en est-il de la laine ? Le pelage des ovins est une matière naturelle, biodégradable, mais, précise le Global Fashion Agenda, sa production est l’une des cinq les plus polluantes au monde !

La laine fait partie des cinq matières les plus polluantes à fabriquer au monde

Chaque année, plus d’1 milliard de moutons produisent 2 millions de tonnes de laine. Les ovidés émettent une quantité importante de gaz, près de 30 litres de méthane par jour, un hydrocarbure qui joue un rôle majeur dans le réchauffement climatique. En Nouvelle-Zélande – l’un des quatre grands producteurs de laine au monde avec l’Australie, la Chine et les États-Unis –, plus de 90 % des émissions totales de gaz à effet de serre du pays sont uniquement dus à l’élevage des moutons. C’est dire !

À LIRE AUSSI : Les chiffres affolants de la fast fashion

En comparaison, selon les calculs de l’Ademe : un pull en laine nécessite en moyenne 61 kilos de matières pour sa production, et 7 kilos pour sa distribution, l’utilisation et la fin de vie de l’habit. Soit un total de 68 kilos, autrement dit 58 kg eq CO2 produits pour l’ensemble du cycle de vie. Alors que le sweat en coton bio n’en requiert que 32 kg eq CO2. Le kilogramme équivalent de CO2 (kg eq CO2) est l’unité qui permet de quantifier les émissions de CO2 des différentes activités humaines. Côté bilan carbone, le sweat en coton bio l’emporte !

Retrouvez ici tous nos Quiz carbone

Cette série est réalisée grâce au soutien de Mint, une entreprise engagée.

Tags:

A lire aussi :

  • Quand Pierre Cardin livrait sa vision du futur à WE DEMAIN

    Découvrir

    Quand Pierre Cardin livrait sa vision du futur à WE DEMAIN

    Suite à la disparition du créateur Pierre Cardin, nous publions un entretien qu'il avait accordé à We Demain en 2013. Il avait alors 90 ans et entreprenait la construction du Palais Lumière sur la lagune de Venise. Entretien avec un visionnaire enthousiaste, dont les œuvres rayonnent des territoires de la mode à ceux de l’architecture contemporaine.
  • Ce studio transforme les prothèses en accessoires de mode

    Partager

    Ce studio transforme les prothèses en accessoires de mode

    Comme chaque mercredi, le 23h de franceinfo (canal 27) présenté par Patricia Loison propose de réfléchir au monde d’après dans la chronique “Changer d’époque avec WE DEMAIN”
  • Des baskets à base de vieux chewing-gums décollés du pavé

    100% ado

    Des baskets à base de vieux chewing-gums décollés du pavé

    Les chewing-gums sont le deuxième déchet le plus fréquent en ville. Ils mettent une vingtaine d’années à se décomposer… Des stylistes ont décidé de les collecter pour les transformer en baskets, baptisées "GumShoe" !