Déchiffrer  > Quiz carbone : Verre ou plastique ?

Written by 14 h 34 min Déchiffrer

Quiz carbone : Verre ou plastique ?

Chaque année, nous jetons individuellement 86 kilos d’emballages ! Comment limiter l’impact de nos déchets ? Le verre présenté comme recyclable à l’infini est-il véritablement bas carbone ?

Le 03/12/2020 par Julie Chansel
(Crédit : iStock)
(Crédit : iStock)

La France fabrique 4,6 millions de tonnes de verre par an, 11 % servent à l’emballage et 75 % se recyclent ! Le plastique à usage ménager et industriel représente 2,2 millions de tonnes par an, 21 % servent à l’emballage et son taux de recyclage n’excède pas les 22 %.

Pour le verre, la matière première est naturelle. Mais le plastique est un dérivé du pétrole (pour 1 kilo de PET – plastique transparent des bouteilles d’eau ou de soda –, comptez 2 kilos de pétrole). D’où l’intérêt de privilégier le PET d’origine végétale – dérivé d’amidon de maïs, de bagasse de canne à sucre, ou d’algue.

Le verre requiert beaucoup d’énergie pour être transformé : 1 tonne de verre engloutit l’équivalent de 105 kilos de fioul et produit environ 300 g de CO2. Plus lourds, les produits ainsi emballés mobilisent aussi plus de places, de camions pour leur transport, et donc davantage de carburant.

Le bilan carbone d’une bouteille en verre s’élève à 345 grammes de CO2, contre 129 grammes pour le plastique.

À lire aussi : Quiz carbone : Masque tissu ou masque chirurgical ?

Mais, au moment du recyclage, le verre se bonifie. Trois emballages sur quatre sont recyclés (contre un sur cinq pour le plastique). Et le recyclage, assez simple, est reproductible à l’infini, améliorant d’année en année le bilan carbone : 10 % de verre recyclé en plus, c’est 3 % d’énergie consommée et 5 % d’émissions de CO2 en moins. Une tonne de verre recyclé économise plus de 500 kg de CO2.

Le taux de réincorporation du plastique est seulement de 6 à 8 %, contre 60 % pour le verre

Le recyclage du plastique est parfois présenté comme une solution miracle. Car le carbone organique du polymère plastique reste en circulation dans l’économie dite circulaire. Il retarde donc l’émission des gaz à effet de serre à sa fin de vie.

Toutefois, le nombre de cycles de recyclage est limité. Au-delà de 5 à 10 cycles, la qualité est modifiée et rend son usage plus compliqué. Ainsi une bouteille d’eau en PET, une dizaine de cycles peut se faire en moins d’un an. Le recyclage ne retarde que peu l’émission des gaz à effet de serre. De plus, tous les transports et procédés de transformation de la matière vont aussi générer des gaz à effet de serre. Du “berceau à la tombe”, les émissions de gaz à effet de serre atteindront 1,34 gigatonne par an d’ici 2030 et 2,8 gigatonnes par an d’ici 2050.

Si le plastique émet moins de GES à la conception, sur le long terme, il devient plus avantageux d’utiliser du verre et, mieux encore, le verre consigné. D’autant que le taux de réincorporation du plastique est seulement de 6 à 8 % contre 60 % pour le verre. Cette matière doit toujours être préférée au plastique, la réutilisation privilégiée plutôt que le jetable et l’usage unique à bannir !

Retrouvez ici tous nos Quiz carbone

Cette série est réalisée grâce au soutien de Mint, une entreprise engagée.

Tags:

A lire aussi :

  • Plastique, contraception, rénovation énergétique : ce qui change au 1er janvier 2022

    Ralentir

    Plastique, contraception, rénovation énergétique : ce qui change au 1er janvier 2022

    Depuis le 1er janvier 2022, il est interdit de jeter les invendus non alimentaires et d’emballer des fruits et légumes dans du plastique. La contraception est gratuite jusqu’à 25 ans. Et l’on ne pourra plus abattre des poussins mâles… Voici quelques-unes des nouvelles mesures.
  • Jean-Michel Cousteau : son appel pour sauver les océans

    Respirer

    Jean-Michel Cousteau : son appel pour sauver les océans

    Alors que l’année 2022 s’annonce cruciale pour les océans, avec de nombreux rendez-vous internationaux, le fils du commandant Cousteau lance un SOS. Il appelle les dirigeants, et notamment Emmanuel Macron, à respecter 10 engagements afin de sauver les mondes marins.
  • Plastic Odyssey : “J’ai fabriqué une chaise avec des déchets plastiques”

    Ralentir

    Plastic Odyssey : “J’ai fabriqué une chaise avec des déchets plastiques”

    À Marseille, notre journaliste est allé tester les machines de recyclage low-tech de l’expédition Plastic Odyssey, dont le navire partira après l’été pour un tour du monde, contre la pollution plastique. Une aventure à suivre dans chaque numéro de WE DEMAIN.