Déchiffrer  > VIDEO. Grande-Synthe, de la crise industrielle à la transition écologique

Written by 12 h 37 min Déchiffrer

VIDEO. Grande-Synthe, de la crise industrielle à la transition écologique

À lire dans la revue Depuis son élection à la mairie de cette commune postindustrielle de la banlieue dunkerquoise, Damien Carême veut démontrer que l’écologie peut apporter des réponses aux problèmes sociaux. Espaces verts, bâtiments à basse consommation, logements rénovés, stade à énergie positive… Ses réussites font aujourd’hui de sa petite ville un modèle de transition.

Le 20/04/2015 par WeDemain
[À lire dans la revue] Depuis son élection à la mairie de cette commune postindustrielle de la banlieue dunkerquoise, Damien Carême veut démontrer que l’écologie peut apporter des réponses aux problèmes sociaux. Espaces verts, bâtiments à basse consommation, logements rénovés, stade à énergie positive... Ses réussites font aujourd’hui de sa petite ville un modèle de transition.
[À lire dans la revue] Depuis son élection à la mairie de cette commune postindustrielle de la banlieue dunkerquoise, Damien Carême veut démontrer que l’écologie peut apporter des réponses aux problèmes sociaux. Espaces verts, bâtiments à basse consommation, logements rénovés, stade à énergie positive... Ses réussites font aujourd’hui de sa petite ville un modèle de transition.

Comment Damien Carême a fait de Grande Synthe une commune pionnière de la transition énergétique. Vidéo : Ania Freindorf from We Demain on Vimeo.

Les tours d’ArcelorMittal, noir et rouille, se dressent sous un ciel découvert et crachent de la fumée grise dans un bleu étonnamment clair. Le complexe industriel compose le premier visage de Grande-Synthe, commune de la banlieue dunkerquoise, dans le Nord.

Mais en entrant dans la ville, une fois passée la large haie d’arbres, on découvre une facette bien différente, celle d’une commune pionnière dans la transition écologique. Une politique portée avec force par Damien Carême, maire depuis 2001, persuadé que l’écologie apporte aussi une réponse aux problématiques sociales.

« Il faut avoir un peu d’audace et de courage ! Je suis intimement convaincu que l’écologie et le social sont liés »,assure-t-il, plein d’espoir, en faisant visiter le nouveau stade à énergie positive.

Un volontarisme bien secondé par un charisme naturel. Alors qu’il quitte la piste du stade, le maire croise deux femmes qui courent.

« Merci de nous avoir construit cela », lance l’une d’elle à la volée.

Au dire de nombreux habitants, le maire est un personnage apprécié. D’ailleurs, l’ensemble de la famille Carême est devenue un emblème. Difficile de rater l’avenue principale de la ville, renommée il y a deux ans René-Carême.

Nostalgique de sa Lorraine rurale natale, le père de Damien, maire de 1971 à 1992, avait lancé la transformation paysagère de la commune en plantant des arbres partout… Retrouvez la suite de cet article dans We Demain n°9.

Découvrez également notre article sur l’éolienne à voiles de Grande-Synthe.

Claire Lecœuvre
 

Tags:

A lire aussi :

  • Damien Carême : “La révolution peut se faire par la volonté commune des villes”

    Déchiffrer

    Damien Carême : “La révolution peut se faire par la volonté commune des villes”

    Retrouvez l’interview en intégralité dans We Demain n° 24   Jardins partagés, cantines bio, logements sociaux basse consommation, échanges entre particuliers… La liste de vos réalisations est longue. Quels sont vos prochains projets ? Nous allons construire un centre de santé avec la norme Cradle to cradle la norme environnementale la plus exigeante, ndlr. Nous sommes arrivés à ce …