Découvrir  > À Nantes, une serre sur le toit d’un HLM pour chauffer les locataires

Written by 10 h 01 min Découvrir, Ma maison demain

À Nantes, une serre sur le toit d’un HLM pour chauffer les locataires

Le 17/09/2019 par Pauline Vallée
Mathieu Baudin, directeur de l'Institut des Futurs souhaitables (crédit : DR)
Mathieu Baudin, directeur de l'Institut des Futurs souhaitables (crédit : DR)

Ils accueillent des fermes florales, des potagers, ou encore des mini-maisons … Les toits sont les nouveaux eldorados des aménagements urbains.

Et voici un autre projet innovant : à Nantes, une serre chauffante intelligente de 350 m2 sera bientôt installée sur le toit d’un immeuble HLM dans les quartiers nord de la ville. Le projet, qui mobilise divers acteurs, dont le bailleur Nantes Métropole Habitat, la municipalité, l’Ifsttar et l’entreprise Ecotropy, entamera sa construction en mars 2020.

Il s’agit de la toute première serre construite dans cet objectif en milieu urbain en France. Elle devrait fournir, selon les études réalisées, 80 % des besoins en eau chaude et 20 % des besoins en chauffage de l’immeuble à partir de l’énergie solaire.

Outre son intérêt écologique, l’installation de la serre devrait permettre de diminuer les dépenses énergétiques du bâtiment (grâce à son apport en énergie verte et une meilleure isolation thermique), et donc de réduire, à terme, le montant des charges locatives.

Un espace social et modulable

Le projet Symbiose présente également un intérêt social. La serre se déploiera sur l’ensemble de la toiture pour une hauteur minimum de 2 mètres. Les 24 locataires pourront y accéder via un ascenseur intérieur, et moduler ce vaste espace en fonction de leurs besoins.

Une partie d’entre eux, en particulier les familles, imaginent déjà une salle pour recevoir des invités, un jardin, un coin potager pour cultiver des légumes et plantes aromatiques…

L’idée est d’impliquer tous les habitants, appuie Luc Stephan, directeur de l’innovation chez Nantes Métropole Habitat, surtout ceux qui n’ont pas de balcon et de parcelle. On va tester plusieurs choses pendant la première année pour voir ce qu’il est possible de garder.”  Dans cette optique, les associations de locataires du quartier ont été associées au projet.

Optimiser la température intérieure

La structure en métal, avec façades en verre et couverture en polycarbonate, utilisera l’effet de serre pour capter et stocker les rayons du soleil grâce à ses parois translucides. Cette source d’énergie servira ensuite à chauffer l’eau du bâtiment grâce à un système de pompe à chaleur et un ballon de stockage d’eau. Au total, la serre pourrait produire 250 kWh/m² de chaleur par an.

La start-up Ecotropy a également travaillé sur un système de pilotage, couplé à la pompe à chaleur, capable de prédire 48 heures à l’avance la production et les besoins énergétiques du bâtiment, et d’adapter le fonctionnement de la serre en retour.

Ainsi, en plein après-midi d’été ensoleillé, la pompe à chaleur pourra prélever le surplus de chaleur présent dans la serre tandis que des ouvertures sur le toit permettent d’éviter la surchauffe.

Si les résultats sont concluants, le prototype pourrait inspirer d’autres constructions. “Nous étudions d’autres immeubles qui pourraient être éligibles à ce type de projet”, précise Luc Stephan. “Une fois que la serre sera installée, les gens auront plus de facilité à se projeter, et il ne fait aucun doute que cela va intéresser plus de monde.”  Réponse en 2020.

Tags:

A lire aussi :

  • Quand Pierre Cardin livrait sa vision du futur à WE DEMAIN

    Découvrir

    Quand Pierre Cardin livrait sa vision du futur à WE DEMAIN

    Suite à la disparition du créateur Pierre Cardin, nous publions un entretien qu'il avait accordé à We Demain en 2013. Il avait alors 90 ans et entreprenait la construction du Palais Lumière sur la lagune de Venise. Entretien avec un visionnaire enthousiaste, dont les œuvres rayonnent des territoires de la mode à ceux de l’architecture contemporaine.
  • Proto-Habitat, la maison modulable en bois qui s’adapte à ses habitants

    Découvrir

    Proto-Habitat, la maison modulable en bois qui s’adapte à ses habitants

    Les deux architectes français Frédérique Barchelard et Flavien Menu ont conçu le Proto-Habitat, un habitat modulable et écolo, qui peut se transformer en bâtiment individuel, logement collectif, lieu de travail… au gré des besoins de ses habitants.
  • Gonflée, virtuelle, post-Covid… notre top 5 des maisons de 2020

    Ma maison demain

    Gonflée, virtuelle, post-Covid… notre top 5 des maisons de 2020

    Adaptée au télétravail, au monde post-épidémie, mais aussi nomade et ludique… Voici cinq tendances d’habitation qui ont retenu l’attention de WE DEMAIN en 2020.