Découvrir  > “Femme du futur”, l’expo qui imagine l’avenir de la condition féminine

Written by 11 h 38 min Découvrir

“Femme du futur”, l’expo qui imagine l’avenir de la condition féminine

Le 06/03/2019 par Pauline Vallée

Quelle sera demain la place de la femme dans nos société ? Quels seront ses visages ? Les questions traversent l’exposition “La Femme du futur” qui se tient à la galerie Mémoire de l’Avenir, à Paris, durant tout le mois de mars. Parmi la soixantaine d’artistes ayant répondu à l’appel à projet, huit créatrices ont été sélectionnées pour leur vision originale de l’identité et de la condition féminine.

Chacune aborde la question à travers un prisme particulier, comme le rapport au corps ou au religieux. Un point commun à tous les projets : la volonté de déconstruire et de réinventer les normes imposées aux femmes à travers les siècles. 

Dans la série “Reflet”, Aleksandra Adamczyk revisite l’image de personnages historiques ou fictionnels. Sous son objectif, de jeunes femmes se sont glissées dans la peau d’Elizabeth Bennet, Madame de Pompadour ou Sarah Bernhardt. Leur visage, recouvert d’un épais maquillage, met en évidence leurs souffrances cachées. 

L’artiste cherche là à casser le mythe de femmes lisses et parfaites, tout en célébrant des figures féminines trop souvent restées dans l’ombre.

À côté, on trouve les installations de Nesrine Mouelhi. La jeune Bretonne d’origine tunisienne imagine une femme du futur libérée des carcans religieux et culturels : “J’essaye de travailler sur le corps contemporain de la femme, de masculiniser le féminin et de féminiser le masculin.”

Un dialogue entre les genres

Ses oeuvres mélangent donc couture et broderie, activités traditionnellement associées au féminin, avec le travail du métal. “Je veux briser les barrières entre les deux genres pour créer une sorte de dialogue”.

En 2011, Nesrine a assisté au printemps arabe en Tunisie, puis à l’arrivée du parti islamiste au pouvoir. Elle dénonce dans ses oeuvres la toute-puissance du patriarcat. “Après la révolution, quand on sortait en short avec ma mère dans notre quartier, on était très mal vues. Beaucoup de choses ont changé, je ne reconnaissais plus des membres de ma propre famille.

La jeune femme reste fière de ses doubles origines. Très présent dans ses oeuvres, le voile noir renvoie à la fois au voile islamique, mais aussi aux robes des Bigoudens : Nesrine se souvient encore des récits de sa grand-mère sur le courage des Bretonnes pendant la guerre. À la croisée des cultures et des époques, son travail esquisse un portrait de la femme du XXIe siècle : éclairée, combative, et consciente du chemin qu’il lui reste à parcourir.
 

  • Exposition “La Femme du Futur” à découvrir du 2 au 30 mars 2019 à la galerie Mémoire de l’Avenir (75020)

Tags:

A lire aussi :

  • Avec Molécule, bienvenue dans le concert du futur

    Découvrir

    Avec Molécule, bienvenue dans le concert du futur

    La rencontre commence par une anecdote. Lorsque les Beatles se produisent le 15 août 1965 au Shea Stadium à New York,  les hurlements du public en délire recouvrent presque totalement le son des amplis et des hauts-parleurs… si bien que, de ce concert pourtant historique, personne, pas même les artistes, n’ont entendu clairement une note …
  • À Paris, cet atelier accueille les artistes réfugiés

    Partager

    À Paris, cet atelier accueille les artistes réfugiés

    Dans le hall, c’est un va et vient constant de dessinateurs, de sculpteurs, d’écrivains, de photographes, de chanteurs, de peintres et de compositeurs. L’un arrive pour présenter ses peintures. Un autre s’apprête à prendre le train pour Bruxelles afin de raconter son histoire sur scène. Depuis l’ouverture en 2017 à Paris de l’Atelier des artistes …
  • “Digital After Love” : que restera-t-il de nos amours numériques ?

    Découvrir

    “Digital After Love” : que restera-t-il de nos amours numériques ?

    Retrouvez également notre dossier “L’amour en illimité” dans le dernier numéro de la revue We Demain. Disponible en kiosques et sur notre boutique  en ligne.   Que restera-t-il de nos amours ? Voilà la question qui nous tourmente l’esprit lorsqu’on referme le déroutant “Digital After Love ”, né du travail du photographe Oan Kim et de la compositrice …
Close