Découvrir

Ogres des mers : 7 navires-usines qui ravagent nos océans

Véritables monstres des profondeurs, les chalutiers géants défient l’imaginaire par leurs dimensions titanesques. Leur redoutable efficacité à capturer des milliers de tonnes de poissons menace l’équilibre déjà fragile des océans. Ces navires-usines, avec des coques dépassant parfois les 140 mètres de long pour près de 10 000 tonnes, sont capables de traiter et congeler des centaines de tonnes de poissons en une seule journée de pêche.

Leur impact sur les ressources halieutiques est considérable. Selon les estimations, la flotte mondiale de chalutiers industriels capture chaque année environ 19 millions de tonnes de poissons, soit près d’un cinquième des prises marines totales. À titre d’exemple, le Margiris, l’un des plus gros chalutiers au monde, peut capturer jusqu’à 650 tonnes de poissons par jour, l’équivalent des prises annuelles de 1 000 bateaux de pêche artisanale. Voici les fiches d’identité de ces navires XXL.

7 navires-usines, véritables bulldozers des mers

1. Vladivostok 2000

Vue aérienne du Vladivostok 2000. Crédit : DR.
  • Nom : Vladivostok 2000 (autrefois nommé Lafayette)
  • Dimensions : 288 mètres de long, 49 137 tonnes
  • Nationalité : Russe
  • Société propriétaire : Pacific Marine Trawlers
  • Lieu de fabrication : Japon
  • Zone de pêche : océan Atlantique, océan Indien, océan Pacifique
  • Spécificités : Ce n’est pas à proprement parler un bateau de pêche, c’est un bateau-usine. Ce n’est pas un chalutier. C’est une usine de poissons flottante. Il trie, transforme et congèle les prises d’autres navires en mer. Il possède 32 réservoirs de réfrigération d’une capacité de 10 000 mètres cubes chacun. Chaque jour, le navire peut produire 1 500 tonnes de poisson calibré et congelé.

2. Annelies Ilena

  • Nom : Annelies Ilena (autrefois nommé Atlantic Dawn)
  • Dimensions : 145 mètres de long, 14 055 tonnes
  • Nationalité : Polonaise
  • Société propriétaire : Parlevliet & van der Plas
  • Lieu de fabrication : Norvège
  • Zone de pêche : océan Atlantique, océan Indien, océan Pacifique
  • Spécificités : Considéré comme le deuxième plus gros navire de pêche au monde. Interdit de pêche en Australie depuis 2013. La Compagnie des pêches de Saint-Malo veut en faire une unité de production de surimi (à base de merlan bleu principalement). Capacité de pêche jusqu’à 400 tonnes par jour.

3. Margiris

  • Nom : Margiris
  • Dimensions : 143 mètres de long, 6 200 tonnes
  • Nationalité : Néerlandaise
  • Société propriétaire : Parlevliet & Van der Plas
  • Lieu de fabrication : Norvège
  • Zone de pêche : océan Atlantique, océan Indien, océan Pacifique
  • Spécificités : Construit en 1985 à Bergen en Norvège, il devait initialement être un navire de commerce. Le bâtiment a finalement été converti en chalutier-usines en 1997. Capacité de pêche jusqu’à 250 tonnes par jour.
Le Margiris à quai à IJmuiden. Crédit : S.H. free Photos / Wikipedia.

4. Alida

  • Nom : Alida
  • Dimensions : 99,24 mètres de long, 2 625 tonnes
  • Nationalité : Néerlandaise
  • Société propriétaire : W. van der Zwan & Zn BV
  • Lieu de fabrication : Pays-Bas
  • Zone de pêche : Manche, Mer du Nord
  • Spécificités : Repéré pêchant au large des côtes françaises dans la Manche. Capacité de pêche : environ 200 tonnes par jour.

5. Annie Hillina

  • Nom : Annie Hillina
  • Dimensions : 86,33 mètres de long, 2 417 tonnes
  • Nationalité : Allemand
  • Société propriétaire : Ostbank Hochseefischerei (Géré par Parlevliet & Van der Plas des Pays-Bas)
  • Lieu de fabrication : Pays-Bas
  • Zone de pêche : Manche
  • Spécificités : Opérait dans la Manche en 2019 en même temps que le Margiris.
  • Spécificités : Repéré pêchant au large des côtes françaises dans la Manche. Capacité de pêche jusqu’à 200 tonnes par jour.

6. Scombrus

Le Scombrus possède un filet long de 350 mètres et large de 100 mètres. Crédit : DR.
  • Nom : Scombrus
  • Dimensions : 81,37 mètres de long
  • Nationalité : Française
  • Société propriétaire : France Pélagique (capitaux néerlandais)
  • Lieu de fabrication : Pologne / Norvège
  • Zone de pêche : Golfe de Gascogne et ouest de l’Ecosse
  • Spécificités : Nouveau chalutier géant baptisé en 2020, dénoncé par des ONG et pêcheurs artisans. Capacité de pêche de 120 tonnes par jour. Poissons pêchés : maquereau, sardine, merlan bleu et chinchard.

7. Franziska

  • Nom : Franziska
  • Dimensions : 119 mètres de long, 6 900 tonnes
  • Nationalité : Néerlandaise
  • Société propriétaire : AZ Pelagic Fisheries bv
  • Lieu de fabrication : Pays-Bas
  • Zone de pêche : Manche
  • Spécificités : Opérait dans la Manche en 2019 en même temps que le Margiris.

SOUTENEZ WE DEMAIN, SOUTENEZ UNE RÉDACTION INDÉPENDANTE
Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire
et abonnez-vous à notre magazine.

Recent Posts

  • Déchiffrer

Le bouchon en plastique, plus attachant que jamais avec la réglementation européenne

Les bouchons en plastique, souvent oubliés mais omniprésents, représentent une source majeure de pollution. La…

9 heures ago
  • Ralentir

La confédération générale des Scop et des Scic appelle à l’engagement face à l’extrême droite

Les acteurs de l’ESS, dont les Scop et les Scic, appellent à l’engagement face à…

1 jour ago
  • Inventer

Éducation et santé : l’innovation sociale imagine un futur plus inclusif

Le prix Entreprendre pour demain 2024 de la Fondation Sopra Steria-Institut de France récompense des…

1 jour ago
  • Innovation en Nouvelle-Aquitaine

Atelier des maraîchers : zéro gaspi, zéro invendu

À Bergerac, l'Atelier des Maraîchers lutte contre le gaspillage alimentaire en transformant les surplus de…

1 jour ago
  • Ralentir

Minuit 12 : quand la danse devient un cri d’alarme pour la planète

Entre art et militantisme, le collectif Minuit 12 réunit de jeunes danseurs et artistes pluridisciplinaires…

1 jour ago
  • Innovation en Nouvelle-Aquitaine

Ferme écologique de Gorce : respecter le vivant

À Esse, Sophie et Pédro ont fait de leur ferme un modèle d'agriculture biologique et…

1 jour ago